L'atelier's Blog L'atelier Blog

L’histoire d’une startup qui vendait des startups

Par 11 mars 2013 Laisser un commentaire
Acquisition

Exitround propose à des entreprises de « rechercher discrètement des opportunités d’acquisitions stratégiques »

Exitround se propose comme un outil destiné à la fois aux dirigeants d’une startup ayant besoin d’un second souffle et aux entreprises aux assises plus larges. Il s’agit d’un réseau social qui met en relation les PDG d’une startup avec des entreprises et qui permet aux fondateurs de rechercher discrètement, comprendre dans le dos de leurs employés, des possibilités de rachat.

Pour le fondateur d’une startup, il s’agit simplement de lister les compétences, les produits et son équipe à vendre. Tous les noms sont ensuite rendus anonyme et à charge des acheteurs de trouver une startup qui les intéressera. Si une compagnie désire se porter acquéreur de l’une des firmes proposées, elle a la possibilité de contacter le fondateur – l’inverse n’étant pas possible. Si l’affaire est rondement menée, Exitround récupère un tribut sur le rachat de la startup. Et l’acquisition s’est merveilleusement bien déroulée.

Enfin, pas tout à fait. D’une part, s’il y a bien une chose contre laquelle Exit Round ne peut rien faire, c’est le mécontentement des employés d’une startup vendue à leur insu. D’autre part, on pourrait tout à fait imaginer une situation où ExitRound serait devenue très rentable. Tellement rentable qu’on se l’arracherait à prix d’or. Et, discrètement, de manière anonyme… La suite de l'histoire, vous la connaissez sans aucun doute.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas