L'atelier's Blog L'atelier Blog

Le food-surfing ou quand la gastronomie met Internet à table!

Par 14 juin 2013 Laisser un commentaire
Cookening

La cuisine donne lieu à une multiplication de projets sur la Toile qui invite les gourmands à se mettre à table avec de parfaits inconnus. Focus sur deux d'entre eux, Cookening et Beyond Croissant.

Marre de réserver au restaurant ou envie de tenter de nouvelles expériences culinaires? Viens manger à la maison, Beyond Croissant, Cookening, Live my food, les projets fleurissent sur le web pour le plus grand bonheur des internautes gourmets. Le principe ? Réserver un repas en ligne et se rendre chez l'habitant pour le déguster. Une manière de rencontrer de nouvelles têtes, de manger "local" pour les convives et pour les hôtes, de faire découvrir des recettes et de jouer les chefs l'espace d'une soirée.

"Le repas est un moment de partage et nous voulons favoriser les rapports interculturels entre les gens", explique Cédric Giorgi, co-fondateur de la startup Cookening. En phase test depuis novembre 2012, le site est désormais ouvert aux futurs hôtes. 40 tables sont actuellement actives, 30 en France et 10 à l'étranger. Ce qu'on aime bien, à L'Atelier, c'est que la startup offre une véritable expérience client. Intermédiaire entre les invités, Cookening gère la réservation des tables et utilise le paiement sécurisé Leetchi API qui permet aux cuisiniers d'être rémunérés après leurs prestations culinaires. Les hôtes sont aussi triés sur le volet par l'équipe de Cookening, qui vérifie la qualité des mets proposés et le sérieux des internautes. Mais chacun peut ouvrir une table d'hôtes chez soi! 

Cookening

Sur Beyond Croissant, que l'on soit un grand cuisto ou un amateur, on peut recevoir chez soi. "Si nos hôtes souhaitent commander des pizzas et regarder Roland-Garros à la tv avec leurs invités, tant mieux", explique Aurélie Daniel, une des créatrices de Beyond Croissant. «Si Cookening est le AirBnB de la cuisine, nous sommes plus proches du concept de couchsurfing », tient-elle à souligner. En effet, l'intérêt n'est pas uniquement dans la cuisine, mais dans la rencontre. Les "foodfellows" (hôtes et participants) peuvent aussi décider de recevoir gratuitement des invités.

Beyond Croissant

Beyond Croissant et Cookening misent sur l'expérience et la confiance tissées avec l'utilisateur. Si le second privilégie les rencontres interculturelles entre touristes et expatriés, Beyond Croissant favorise la « bonne franquette », les rencontres entre voisins, habitants de la même ville ou étrangers. Tous deux accompagnent leurs hôtes et cultivent leur aspect communautaire grâce à des blogs accessibles à tous qui dispensent des conseils à ses usagers pour éviter les impairs lorsqu'ils reçoivent des Américains, des Italiens ou des Japonais. Ces blogs sont aussi l'occasion de dresser le portrait d'hôtes et d'organiser des concours. Beyond Croissant offre par exemple des Croissant bags, des assortiments de produits du monde, aux "foodfellows" les plus actifs. Cookening a lui l'intention d'organiser des tables rondes et rencontres entre internautes. "Si les sites communautaires ont autant de succès, c'est que les gens ont envie de revenir aux vraies valeurs et la cuisine en est une. C'est un grand rassembleur", conclut Cédric Giorgi.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas