L'archivage à valeur probante doit être au coeur des priorités des banques

Oct 08 2009

Avec le témoignage de :

Société Générale BHFM (Banque de Détail Hors France)

Date :

Jeudi 8 Octobre 2009 à 14h00

Durée :

2h00

Adresse :

L'Atelier - 14, Rue Bergère - 75009 Paris

Plan d'accès

Mots-clés : Europe

90% des organisations sont impliquées dans la dématérialisation des documents et/ou des échanges. 
C'est ce que révèle l'étude Dématérialisation et échanges sécurisés : marché et besoins en 2009-2010 du laboratoire de veille et de prospective du groupe serda. Toujours selon le SerdaLAB, plus de la moitié la pratiquent et 37% ont un projet en cours. 
Dans les banques, le constat est le même : du contrat de prêt à l’ouverture de compte en passant par la facture fournisseur, la dématérialisation s’accélère. La sécurité mais surtout les retours sur investissements qu’elle permet expliquent cet élan.
 

En dématérialisant pour augmenter leur productivité, les établissements financiers doivent cependant s'attacher de plus en plus aux aspects juridiques. Ainsi, certains projets vont jusqu' à inclure le coffre-fort électronique afin de donner une valeur probante aux documents. 
C'est dans ce cadre que nous avons choisi Docubase comme partenaire pour cet atelier.  Cette filiale du groupe grenoblois Tessi commercialise une suite Docubase DS4 qui couvre l'intégralité du cycle de vie du document. Pour l'éditeur, DS 4 est à même de répondre aux attentes des banques pour tout ce qui touche à la GED (Gestion Electronique de Documents). 
Ainsi, elle apporte des éléments de preuve aux documents pour éviter des contestations avec les tiers, clients et partenaires.

Secteur financier :

  • Banques
  • Assurances et établissements associés

  • M.Alêton Adikpeto, Consultant Avant-Vente, Docubase Systems
  • M.Cyril Dubassellan, Responsable Secteur Finance, Docubase Systems
  • M.François Roncari, Société Générale BHFM (Banque de Détail Hors France)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas