Bâle 2: disposez des bonnes informations au bon endroit pour maîtriser votre risque de crédit

Nov 04 2004

Avec le témoignage de :

la Diac et de la Banque du Développement des PME

Date :

Jeudi 4 Novembre 2004 à 08h45

Durée :

3h00

Adresse :

L'Atelier - 5, avenue Kléber - 75116 Paris

Plan d'accès

Mots-clés : Europe

Programme

8h45 : Accueil des participants, petit déjeuner

9h00 : Introduction : le nouveau contexte de la gestion du risque de crédit – Jean De Chambure (Responsable éditorial - Atelier)

9h20 : Quelles sont les données mises à votre disposition ? Delphine de la Brosse (Responsable du Service Organismes Financiers - Coface)

9h40 : Automatiser la collecte d’information pour la gestion du risque – Michel Filipidis (Président Directeur Général – Syspertec) et Philippe Meslin (Architecte - Syspertec) 

10h00 : Pause

10h30 : Démonstration d’un portail de collecte – Eric Kloppert (Responsable de l’Offre Collecte d’Information - Syspertec) et Yannick Szaranek (Support avant vente - Syspertec)

10h50 : Témoignage de la Diac (Groupe RCI Banque) - Jean-Charles Gémin (Chef de projet Risques - Diac)

11h20 : Témoignage de la Banque du Développement des PME - Jean-Olivier Corbe (Architecte Systèmes et Réseaux – BDPME)

11h50 : Conclusion - Jean De Chambure (Responsable éditorial - Atelier)

12h00 : Cocktail et échange avec le public

Conférence animée par Jean de Chambure, Responsable Editorial de l’Atelier

Objectifs

En assistant à cette conférence, au sein de l'Atelier BNP Paribas, lieu de veille et d'analyse des nouvelles technologies, vous allez pouvoir :
- analyser les meilleurs retours d’expériences en matière de collecte et de gestion de données : avec les témoignages de la Diac et de la Banque du Développement des PME,
- découvrir un portail dédié à la collecte de données,
- confronter vos informations et vos points de vue avec les acteurs du marché.

Banques, établissements financiers, établissements de crédit bail, presse
Fonctions : DSI & DI, Direction des risques et engagements, Responsables de projet Bâle 2, Direction des études...

Les volumes de données numériques impactés par Bâle II se comptent en dizaines de téraoctets (1012) ! C’est l’équivalent de 5 à 10 % de l’ensemble des données numérisées que possède un grand établissement financier. Il est donc essentiel que cette « matière première » de l’information soit parfaitement opérationnelle pour Bâle II.
Dans un premier temps, les acteurs du monde financier doivent bien identifier leurs données manquantes et/ou erronées. C’est une étape décisive pour la mise en place de la conformité aux règles imposées par Bâle II. 80 % des données d’entreprises restant aujourd’hui non structurées, la négligence de cette étape peut entraîner non seulement des retards importants dans le déploiement des processus liés à Bâle II, mais également des imperfections lourdes de conséquences ! Rappelons que Bâle II impacte l’ensemble des risques que peuvent prendre les établissements financiers (risque opérationnel, risque crédit, risque de communication financière).
Second point crucial, la collecte et la bonne diffusion de ces données. Cette seconde étape est essentielle afin que tous les collaborateurs concernés puissent rapidement retrouver la bonne information au bon endroit. La mise en conformité des systèmes d’information avec les nouvelles règles de Bâle II offre l’occasion aux établissements financiers de remettre à plat leur système de collecte et de diffusion de données. Si ce contexte peut sembler contraignant, c’est aussi une opportunité pour accroître sa compétitivité en générant des gains de productivité substantiels, utiles à presque tous ses collaborateurs…

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas