Bâle II : accélérer le passage à l'approche avancée (IRB-A) et prendre en compte les piliers II et III.

Mai 16 2006



Date :

Mardi 16 Mai 2006 à 08h45

Durée :

3h00

Adresse :

L'Atelier - 5, avenue Kléber - 75116 Paris

Plan d'accès

  • HP
Mots-clés : Europe

Programme

8h45 : Accueil des participants, petit déjeuner
 
9h00 : Introduction
François Jeanne (Journaliste - L’Atelier)
 
9h30 : Etat de l’art en Europe
Jacques Fournier (Secrétaire Général Adjoint - Commission Bancaire)
 
9h50 : Bâle II : et si on s’intéressait aux piliers II et III…
Philippe Blaye (Managing Director, Activité de Conseil aux Institutions Financières - BearingPoint)
 
10h10 : Pause
 
10h40 : Une solution intégrée pour l’accélération au passage IRB-A
Michael Mc Manus-Schouchana (Manager NonStop Enterprise Division – HP)
Et Paul Lockyear (CEO – Quadrant)
Illustration au travers d’une étude de cas
Jon Simmons (CTO – Quadrant)
 
11h30 : Le projet Bâle II : une démarche projet centrée autour des données
Philippe Deville (Managing Director, Activité Technologie, Intégration & Infrastructure – BearingPoint)
 
11h50 : Conclusion - François Jeanne (Journaliste, l’Atelier)
 
12h00 : Echange avec le public - débat et cocktail
 
Conférence animée par François Jeanne (Journaliste, L’Atelier)
 
Avec le concours de BearingPoint, partenaire HP

Objectifs

En assistant à cette matinée, au sein de l'Atelier BNP Paribas, lieu de veille et d'analyse des nouvelles technologies, vous allez :
 
- Prendre la mesure de la situation des banques en France et à l’international, au regard de leurs obligations Bâle II
- Comprendre les implications positives d’un passage rapide au niveau IRB-A de maîtrise de la gestion des risques
- Découvrir une méthode centrée sur les données et des technologies permettant d’accélérer et de sécuriser la mise en place d’une solution Bâle II
- Partager l'expérience d’entreprises confrontées aux mêmes défis

Banque – Assurance - Presse :
Directions Métiers, Responsables Bâle II, IT...

Les échéances Bâle II approchent, avec leur cortège de questions techniques ou stratégiques pour de nombreuses banques, qui gardent les yeux rivés sur la date symbole du 1er janvier 2007. Si la plupart des organisations sont désormais rassurées sur leur capacité à respecter leurs nouvelles obligations, de nombreuses interrogations restent en suspens, concernant en particulier les méthodes avancées et les piliers II et III.
 
Les questions portent d’abord sur les attentes et l’attitude des autorités de régulation, à plus forte raison lorsque ces banques opèrent dans plusieurs pays.
Mais la principale préoccupation porte sur l’intérêt, à court et moyen terme, des différents degrés de conformité à Bâle II et notamment sur celui de se hisser, dès à présent, au niveau de méthode dite « avancée » ou IRB-A. L’effort méthodologique et technique correspondant, qui peut s’appuyer sur des modèles éprouvés et des technologies informatiques performantes, élargit les perspectives de retour sur investissement dans ce projet important.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas