Confidentialité, anonymisation, gouvernance... La protection des données, une responsabilité à assumer par les entreprises

Sep 30 2008

Avec le témoignage de :

GIRCE Caisse d'Epargne et l'Association Française des Correspondants aux Données Personnelles

Date :

Mardi 30 Septembre 2008 à 14h00

Durée :

3h00

Adresse :

L'Atelier - 5, avenue Kléber - 75116 Paris

Plan d'accès

  • IBM.
Mots-clés : Europe

Programme

14h00: Accueil des participants
 
14h10: Introduction, François Jeanne (Journaliste - L’Atelier)
 
14h25: Perspective et enjeux de la gestion des données - Eric Hifi (Responsable commercial - Gestion de Données d'Entreprise - IBM Optim) 

14h45: Présentation d'une étude sur la "Gestion de la confidentialité des données" - Jon Collins (Analyste - Freeform Dynamics) 

15h20: Pause 

15h40: Confidentialité des données structurées et non structurées - Olivier Jouannic (Leader technique - Gestion de Données d'Entreprise - IBM Optim) 

16h10: Témoignage du GIRCE Caisse d'Epargne - Philippe Boulay 

16h30: Témoignage de L'Association Française des Correspondants aux Données Personnelles - Xavier Leclerc (Délégué Général - AFCDP) 

17h00: Echanges avec le public, débat et cocktail

Objectifs

 En assistant à cette matinée, au sein de l'Atelier BNP Paribas, lieu de veille et d'analyse des nouvelles technologies, vous allez :

  • Analyser les résultats - inquiétants - d’une étude sur l’état de la protection des données en Europe
  • Partager une vision globale pour une gouvernance de la donnée et la mise en place d’un « agenda » de l’information
  • Découvrir des solutions d’anonymisation et des méthodes éprouvées de protection des données.
  • Débattre des devoirs des entreprises et des bonnes pratiques à mettre en place
  • Entendre l’expérience d’entreprises utilisatrices.

Cette conférence s'adresse à la presse et à tous les secteurs d'activités : DAF, DSI, DRH, Direction Commerciale...

La récente actualité a été riche en disparitions de données, notamment à l’occasion de la perte ou du vol des ordinateurs portables qui les renfermaient, en partie voire en totalité. Très médiatisées dans les pays anglo-saxons, elles révèlent que les entreprises continuent de se montrer très imprudentes avec des informations pourtant aussi sensibles que des données bancaires, fiscales ou de santé de leurs clients. Notamment en laissant certains de leurs collaborateurs copier des extraits "en clair" de leurs bases de production souvent à des fins de tests applicatifs, sur des machines qui ne sont pas correctement protégées des intrusions, et à plus forte raison contre le vol. Cette négligence, critique sur le plan financier comme sur celui de l’image, doit cesser d’autant plus rapidement que les situations de risque se multiplient, par exemple au travers d’un recours accru aux prestataires externes pour les activités de développement et de tests applicatifs.

Il incombe aux responsables d’entreprise de prendre conscience de leurs obligations légales d’une part, de l’existence de méthodes et des solutions techniques éprouvées d’autre part. Avec une approche plus globale de la gestion des données, qui reposera sur l’analyse des besoins de chaque utilisateur (qui, quand, pourquoi...) et s’appuiera sur des outils comme l’anonymisation des données pour favoriser l’émergence d’une véritable gouvernance des données, celle-ci n’entravera pas la circulation de l’information, au contraire.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas