Pourquoi faut-il désormais associer la sécurité passive à la sécurité active ?

Déc 07 2005



Date :

Mercredi 7 Décembre 2005 à 09h00

Durée :

2h00

Adresse :

L'Atelier - 5, avenue Kléber - 75116 Paris

Plan d'accès

Mots-clés : Europe

« Une attaque unique a coûté 60 millions de dollars à une seule entreprise »C’est l’un des éléments de l’enquête annuelle du FBI qui révèle l’augmentation du risque financier dans un contexte de stabilisation globale des coûts des problèmes de sécurité.Il devient donc impératif de minimiser la surface d’attaque. Le moyen le plus efficace est d’ajouter une sécurité passive en complément d’une sécurité active déjà en place.Cette exigence s’impose même aux petites entreprises et partenaires commerciaux des grands groupes qui, sinon, deviennent des cibles privilégiées pour servir de relais d’attaque.Les responsables réseaux et sécurité trouveront, dans cette présentation, les méthodes et moyens mis à leur disposition pour répondre à cette augmentation du risque.Site web : www.netsecureone.com

- Tous secteurs d’activité
- Grands Comptes
- PME
- Directeurs et Responsables informatiques, sécurité informatique et réseaux
- Responsables achats

François-Frédéric Ozog, Chief Technology Officer ( fozog@netsecureone.com )

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas