Comment garantir un service continu aux collaborateurs et aux clients de la Banque et de l’Assurance?

Juin 22 2006

Avec le témoignage de :

CDC Arkhinéo

Date :

Jeudi 22 Juin 2006 à 08h45

Durée :

3h00

Adresse :

L'Atelier - 5, avenue Kléber - 75116 Paris

Plan d'accès

  • SYMANTEC
Mots-clés : Europe

Programme

8h45 : Accueil des participants
 
9h00 : Introduction
François Jeanne (Journaliste – L’Atelier)
 
9h30 : Nouveaux risques et impacts des arrêts d’activité dans la Banque
Paul Dominjon (Responsable Solutions Banque Assurances, Europe - Symantec)
 
9h50 : La continuité d’activité vue comme un projet global : les étapes clés.
Quels engagements pour la DSI avec les Directions métiers ?
Robert Bergeron (Responsable Offre Sécurité - Cap Gemini Finances et Services)
et Paul Dominjon (Responsable Solutions Banque Assurance, Europe - Symantec)
 
10h20 : Pause
 
10h50 : Une architecture flexible pour garantir et améliorer votre niveau de service.
David Vela (Ingénieur avant-vente – Symantec)
 
11h10 : Témoignage de CDC Arkhinéo
Vincent Loret (Directeur Informatique - CDC Arkhinéo)
 
11h40 : Conclusion
François Jeanne (Journaliste – L’Atelier)
 
12h00 : Echange avec le public - débat et cocktail

Objectifs

En assistant à cette matinée, au sein de l’Atelier BNP Paribas, lieu de veille et d’analyse des nouvelles technologies, vous allez :
 
  • Bénéficier d’un état des lieux complet sur l’évolution des risques d’arrêts d’activité, et leurs conséquences financières dans les banques
  • Découvrir les étapes clés de mise en place d’un projet global autour de la continuité d’activité
  • Comprendre les engagements que doit prendre la DSI et comment elle peut les tenir, grâce à des architectures dédiées à la garantie de niveaux de service et de continuité
  • Partager l’expérience d’utilisateurs dans la banque

Banque – Assurance – Presse :
DSI, Directions métiers, Production, Exploitation, Responsables systèmes...

Banque accessible 24h/24, 7J/7 : derrière les slogans conquérants, qui vantent la disponibilité en continu des services pour leurs clients ou leurs collaborateurs, les réalités sont bien différentes selon les établissements. Car les pannes systèmes, les dénis d’accès ou encore les arrêts programmés pour maintenance rendent encore illusoire cette disponibilité à 100%.
 
Les banques en ligne et celles qui utilisent fortement le canal internet, mettent désormais l’accent sur la continuité d’activité. Elles ont dépassé l’étape de la mise en place des plans de secours pour raisonner désormais en termes de niveaux de service, et d’engagement de l’informatique auprès des directions métiers. Mis au défi par la concurrence de se hisser à des taux de disponibilité au moins équivalents à ceux du monde internet, les établissements traditionnels sont également amenés à rehausser leurs performances, aussi bien au niveau des opérations centrales qu’à celui des agences. Les nouvelles solutions orientées infrastructures, qui permettent de remplacer les éléments d’un système sans l’arrêter, et d’organiser un suivi proactif de ses performances, apportent une réponse d’autant plus intéressante qu’elles ne remettent pas en cause les investissements précédents.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas