Les nouveaux habits de "l'usine à test logiciel"

Mar 26 2008

Avec le témoignage de :

BNP Paribas

Date :

Mercredi 26 Mars 2008 à 14h00

Durée :

3h00

Adresse :

L'Atelier - 5, avenue Kléber - 75116 Paris

Plan d'accès

Mots-clés : Asie du Sud, Europe

Programme

14h00 : Accueil des participants

14h15 : Introduction
François Jeanne (Journaliste - L’Atelier)

14h30 : Nouveaux acteurs, nouveaux modèles : les enjeux des tests
Xavier Flez (Directeur du cabinet - Yphise)

14h50 : Industrialisation : Apports de la génération automatique des tests pour la recette fonctionnelle
Bruno Legeard (Directeur technique - Leirios)

15h10 : Pause

15h40 : Qualité Logicielle : Cartographie et prospectives
Natacha Pickaert (Directrice Pôle Qualification Logicielle - Optium)

16h00 : Retour d’expérience de BNP Paribas
Valérie Debbah (Responsable Groupe Qualification Outils et Services - BNP Paribas ITP) et son équipe

16h30 : Le modèle indien, enjeux et perspectives
R. Gopinath (CEO - Qualitree India)

16h50 : Conclusion
François Jeanne (Journaliste - L’Atelier)

17h00 : Echange avec le public, débat et cocktail

Objectifs

En assistant à cet après-midi, au sein de l'Atelier BNP Paribas, lieu de veille et d'analyse des nouvelles technologies, vous allez :

  • Positionner ces outils innovants sur le marché du test logiciel, anticiper sur leur utilisation future dans votre entreprise et les bénéfices associés
  • Comprendre comment une approche outillée, basée sur des modèles générateurs de tests, révolutionne ces métiers.
  • Découvrir les nouveaux acteurs de la chaîne de la qualité logicielle et les rôles qu’ils peuvent jouer auprès de votre organisation
  • Découvrir le témoignage d’une entreprise utilisatrice de ces solutions
  • Débattre avec des acteurs indiens de la mutation des métiers du test

Cette conférence s’adresse aux entreprises de tous les secteurs : Responsables de projets, Architectes, Responsables Qualité, DSI, MOA, MOE, Ingénieurs Test et Assurance qualité

Certes, les tests occupent depuis toujours une bonne place dans le manuel de formation de l’informaticien et de son DSI. Cependant, ils restent souvent réalisés sous des contraintes fortes de temps et de budget, avec des outils et des méthodes qui ne se renouvellent guère. Avec comme conséquence regrettable, un désintérêt des informaticiens. La solution souvent retenue est alors l’externalisation, par exemple en offshore.

Récemment, de nouvelles approches, reposant sur la génération automatique de tests à partir de modèles, ont fait leur apparition. Elles modifient en profondeur l’approche des maîtrises d’ouvrage comme celle des spécialistes du test et de la mesure de la qualité logicielle, et permettent de repositionner la fameuse « usine à test logiciel » au centre de l’échiquier. A tel point que des cabinets spécialisés n’hésitent plus à évoquer un doublement des activités liées à la qualité logicielle dans les 5 années à venir, et une part relative dans les cycles de développement qui passerait de 22 à 30% au détriment principalement du… développement lui-même.

L’ensemble des acteurs de la chaîne du logiciel, depuis l’entreprise cliente jusqu’à l’unité spécialisée sur les tests, ce jusqu’en Inde, est impacté par ces bouleversements. Un bon usage des outils, des méthodes et des compétences, va générer dans les années à venir, d’importantes économies mais aussi des progrès sensibles dans la qualité des logiciels fournis, comme dans les délais de mise à disposition.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas