Montres connectées - Interview de Louis Treussard, CEO de L'Atelier BNP Paribas

08 septembre 2015

Dossier Montres connectées

Script de l'Interview de Louis Treussard, CEO de L'Aelier, diffusée dans le Journal de l'Economie sur Radio Classique le 4 septembre 2015

Nicolas Pierron, Radio Classique :
La concurrence s’intensifie sur le marché des montres connectées. On a beaucoup parlé de l’Apple Watch ces derniers temps mais d’autres marques se sont lancées, parfois bien avant la firme à la pomme. C’est le cas de SAMSUNG qui a présenté hier au grand salon mondial high-tech de Berlin son dernier modèle du genre. En plus des fonctionnalités type appel, SMS et suivi d’activités physique, cette nouvelle montre propose notamment le paiement sans contact. Autant d’innovations destinées à séduire les consommateurs. « Mais pour l’instant, la demande n’est pas vraiment au rendez-vous », estime Thomas HUSSON, analyste chez FORRESTER.

 
Thomas Husson, Analyste chez FORRESTER :
La demande est encore limitée. Ce sont des produits qui restent relativement chers et ça va prendre un petit peu de temps de démontrer la valeur d’usage. Chez FORRESTER, on prévoit environ 20 millions de montres connectées vendues sur 2015 donc. Pour vous donner un ordre de grandeur, ça sera moins de 1 % de la base installée de smartphones au niveau mondial. Donc ça reste, au niveau global, un petit phénomène.
 
Nicolas Pierron, Radio Classique :
Un petit phénomène pour l’instant mais la montre connectée pourrait finir par décoller et devenir comme le smartphone un objet utilisé au quotidien lorsque son usage deviendra indispensable grâce à un écosystème adapté. C’est la condition comme nous l’explique Louis TREUSSARD, directeur de L’ATELIER, la cellule de veille technologique de BNP Paribas.
 
Louis Treussard, CEO de L’ATELIER BNP Paribas :
Vous rentrez chez vous, vous devez ouvrir votre porte de domicile ou de chercher vos clés. La montre va devoir permettre d’ouvrir votre domicile. Vous êtes dans votre canapé, vous regardez votre télé. La montre… Au lieu de chercher une télécommande, la monde va vous permettre de piloter pour lancer la hi-fi, la télévision, on va dire la domotique : ouverture, fermeture (sic) des lampes, etc. Vous avez votre voiture :  ouvrir votre voiture avec votre montre et non pas devoir chercher vos clés. Bref, la montre de demain pour qu’elle trouve son marché, elle doit avoir une valeur ajoutée. La montre apportera de la valeur à un individu à partir du moment où l’écosystème dans lequel elle est utilisée sera communicant et pour l’instant, ce n’est pas le cas.
 
Nicolas Pierron / Radio Classique
Voilà pour ce dossier sur les montres connectées. 
 
Source Media: 
Radio Classique
Date de parution: 
04 Septembre 2015

Relations presse

Anne-Sophie Tremouille

Tél : +33 1 58 16 84 99

> Contacter par email

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas