Dès le 1er janvier 1999, le groupe Auchan va promouvoir les chèques en euro.

Par 23 décembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Trésorier d’Auchan France, Philippe Corbillon indique “le groupe Auchan a la volonté de proposer et d’accepter les chèques en euro à toutes les caisses dès le 1er janvier 1999”. Le groupe compte en ...

Trésorier d’Auchan France, Philippe Corbillon indique “le groupe Auchan a
la volonté de proposer et d’accepter les chèques en euro à toutes les
caisses dès le 1er janvier 1999”. Le groupe compte en France 119
hypermarchés et regroupe près de 50 000 collaborateurs.
Dès le 1er janvier 1999, une centaine d’hypermarchés Auchan seront
capables d’imprimer les chèques en euro aux caisses de sortie “les 20
autres caisses ne seront prêtes qu’au cours du premier trimestre 1999.
Elles accepteront toutefois les chèques en euro, mais en mode dégradé. La
rédaction des chèques se fera ainsi manuellement”.
Les stations-service accepteront les chèques en euro au cours du premier
trimestre 1999.
Philippe Corbillon précise que le distributeur refusera les chèques
étrangers “comme c’est déjà le cas aujourd’hui”, même s’ils sont
libellés en euro.
Il fait également observer “compte tenu des projets des banques visant à
facturer l’utilisation des chèques pour les particuliers, nous nous
attendons à une baisse de la proportion des chèques dans notre chiffre
d’affaires. Nous le regrettons, car actuellement, pour notre groupe, le
chèque est le moyen de paiement qui coûte le moins cher”.
La plupart des hypermarchés d’Auchan acceptera aussi les règlements par
carte en euro dès janvier 1999 dans le cadre d’un MPE V5 “light”.
Philippe Corbillon remarque à ce sujet “qu’une innovation comme le MPE
V5, digne d’intérêt, a été développé avec un niveau de dialogue
banques-GIE-commerce très insuffisant. A la lumière de ces expériences, je
souhaite qu’à l’avenir un réel dialogue s’instaure entre toutes les
parties prenantes lors des prochains projets monétiques”.
Enfin, le groupe Auchan pratiquera dès janvier 1999 le double affichage
qu’il devrait poursuivre même après 2002.
(Technologies Bancaires décembre 1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas