En 2000, la part de BT sur le marché britannique devrait tomber à 50 %.

Par 02 décembre 1997

Lors d'un forum organisé sur les télécommunications par le Financial Times, le patron de l'Oftel a estimé que la part de marché de BT devrait s'établir en 2000 à moins de 70 % sur le marché des appe...

Lors d'un forum organisé sur les télécommunications par le Financial
Times, le patron de l'Oftel a estimé que la part de marché de BT devrait
s'établir en 2000 à moins de 70 % sur le marché des appels téléphoniques
locaux, 50 % sur le marché des appels nationaux et 40 % sur les appels
internationaux. Peter Bonfield, le directeur général de BT a, pour sa
part, qualifié de pures "spéculations de marché" les rumeurs sur des
discussions de fusion entre BT et l'américain GTE. Toutefois, il reconnait
qu'après l'échec de sa fusion avec MCI, BT va devoir envisager des
investissements directs aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. De plus, dès
que le rachat de MCI par WorldCom sera finalisé, il a indiqué que BT
souhaitait reprendre le contrôle intégral de Concert, la filiale commune
fondée avec MCI.
(Les Echos - La Tribune - 02/12/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas