En 2001, la télépayante française progressera de 70 % et pèsera 23

Par 16 septembre 1997
Mots-clés : Future of Retail

milliards de F. Ces chiffres, pratiquement identiques à ceux de l'ensemble des chaînes hertziennes réunies aujourd'hui, ressortent d'une étude intitulée "perspectives d'abonnement au câble et au sat...

milliards de F. Ces chiffres, pratiquement identiques à ceux de l'ensemble
des chaînes hertziennes réunies aujourd'hui, ressortent d'une étude
intitulée "perspectives d'abonnement au câble et au satellite en France"
du magazine "Ecran total". L'an passé l'Idate relevait que le chiffre
d'affaires de la télévision payante avait crû de 23% contre une
progression de 8 % du chiffre d'affaires de la télévision en clair. La
télépayante devrait générer en 1997, 15,4 milliards de F de chiffre
d'affaires. Le satellite devrait détrôner le câble dès 1999 avec
respectivement un chiffre d'affaires prévisionnel de 4,75 milliards et
3,82 milliards de F. Le différentiel approchera, toujours selon les
projections de l'étude, les 4 milliards de F en 2001. Sur les 23,3
milliards de F issus en 2001 de la télévision payante, Canal + devrait
générer à elle seule 11,7 milliards de F de chiffre d'affaires (9,7
milliards en 1997). Bien que tous les observateurs s'interrogent toujours
sur la viabilité de trois bouquets de programmes concurrents sur le même
territoire, l'étude d'Ecran total avance des prévision d'abonnement de
CanalSatellite et de TPS. TPS devrait ainsi gagner la moitié des abonnés
de CanalSatellite, soit 2,1 million d'abonnés pour CanalSatellite et 1,3
million pour TPS. ABSat enregistrerait, pour sa part, un total de 288 000
souscriptions. Au total, en 2001, le satellite comptera 3,7 millions
d'abonnés.
(La Tribune - 17/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas