2004 : tous les chiffres français d'Internet

Par 24 mars 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

''En 2004, la France a basculé dans le numérique''. Telle est la conclusion que propose l'institut Médiamétrie à la publication de ses derniers chiffres concernant les grandes tendances de...

"En 2004, l a France a basculé dans le numérique". Telle est la conclusion que propose l'institut Médiamétrie à la publication de ses derniers chiffres concernant les grandes tendances de l'année Internet 2004.
Au 4 ème trimestre 2004, Médiamétrie a recensé près de 24 millions d'internautes en France ; ce qui signifie qu'en trois ans, la part des Français internautes est passée de 31 % à 46 %. Huit millions de nouveaux utilisateurs sont venus grossir les rangs des habitués de la toile. Dans le même temps, le pays est véritablement entré dans l'ère du haut débit, avec le franchissement de la barre symbolique des 50 % de foyers internautes connectés en haut débit.
Un phénomène qui entraîne une diffusion de l'Internet au sein des foyers. En effet, Médiamétrie note que dans les foyers connectés en haut débit, le nombre d'utilisateurs d'Internet est plus grand que dans les foyers ne disposant que d'une connexion bas débit. Ainsi, plus des 2/3 des internautes à domicile surfent en haut débit.
La France des internautes : progression 2001 - 2004   Source : Médiamétrie, mars 2005
La France est le pays qui a enregistré la deuxième plus forte croissance du taux d'équipement des foyers en haut débit en 2004 : + 94%. Elle se place désormais au 3 ème rang du classement européen en matière de taux d'équipement haut débit et a rattrapé, en même temps que le prix de l'ADSL a fondu, son retard sur ses voisins anglais et allemands.
Progression de l'Internet haut débit en Europe 2003 - 2004  Source : Médiamétrie, mars 2005
Dans le même temps, Internet bénéficie de l'engouement pour le multimédia : plus les périphériques entrent dans les usages, et plus Internet séduit d'individus, qui passent aussi plus de temps à surfer sur le web. Entre décembre 2003 et décembre 2004, l'équipement des foyers français en appareils photo numériques a par exemple augmenté de 83 % !
L'équipement des foyers français en équipement multimédiaSource : Médiamétrie, mars 2005  
En un an, le temps total passé en ligne par mois par internaute a augmenté de près de 2 heures. Cette croissance s'explique en partie par le comportement des internautes en haut débit qui passent près de 2 fois et demi plus de temps sur Internet que les internautes bas débit, soit 9h10 de plus. Les internautes haut débit passent en moyenne 16h09mn chaque mois sur Internet, contre 06h59mn pour les internautes surfant à bas débit.
Si l'arrivée du haut débit ne modifie pas radicalement la structure des usages, il faut noter que les Français consomment d'une manière générale un peu plus de tous les services plus longtemps et plus fréquemment. Plusieurs de ces usages se remarquent plus particulièrement. C'est le cas du téléchargement de musique en ligne : en 2004, ils étaient 700 000 internautes de plus qu'en 2003 à utiliser une application peer to peer (Kazaa, Emule…). 
L'écrit reste la forme dominante de communication sur Internet. Cependant, les contenus multimédias - audio, vidéo, photo - se répandent de plus en plus comme en témoigne l'utilisation d'applications comme RealPlayer, Apple Quick Time, iTunes, Windows Media Player, MusicMatch... Ils étaient 8 403 000 en décembre 2003 à utiliser ces lecteurs, contre 10 650 000 en décembre 2004 .
L'e-commerce profite également de la progression du haut débit : entre décembre 2002 et décembre 2004, le nombre d'acheteurs en ligne a presque doublé , passant de 5,4 millions à 10,6 millions. Le nombre d'acheteurs en ligne a globalement crû trois fois plus rapidement que le nombre d'internautes (+ 28 % contre + 9 %).
En ce qui concerne les applications de communication , le courrier électronique et la messagerie instantanée ont continué leur progression : l'email est aujourd'hui utilisé par plus de trois quarts des internautes (76 %, contre 74 % en décembre 2003), et 35 % des internautes ont recours à la messagerie instantanée (contre 29 % en 2003). Le chat, en revanche, décline, avec 19 % des internautes qui l'utilisent en 2004, contre 21 % en 2003.
(Atelier groupe BNP Paribas - 24/03/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas