2008 : année de la maturité pour l'investissement dans les cleantechs

Par 06 janvier 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

L'an passé, les entreprises spécialisées dans les technologies vertes ont reçu près de 7,7 milliards de dollars, soit le double du montant total apporté 2007.

Plus de trois cents cinquante investissements ont irrigué la trésorerie des spécialistes des cleantechs sur l'ensemble de l'année 2008. C'est en tout cas le calcul effectué par Greentech Media. "2008 marque la fin du début, c'est-à-dire la fin des quelques années d'investissements menées par l'enthousiasme", estime Eric Straser pour Morh Davidow Ventures, cité dans l'étude. Et le dernier trimestre, malgré un environnement économique catastrophique, est également un bon crû. Pas moins de 2,5 milliards ont été investis dans cent quinze tours de table. Autre bonne surprise : l'argent continue à affluer dans les premiers tours de table des jeunes entreprises.
Baisse des montants en 2009

Le Green IT s'arroge 37,3 millions répartis dans sept investissements. Le recyclage des déchets électroniques est également au menu : plus de soixante dix millions, également dans sept projets. L'année 2009 devrait être plus difficile. "Nous anticipons une baisse dans le montant en dollars", affirme Eric Wesoff, analyste senior pour Greentech Media. "Nous attendons aussi une augmentation du nombre de contrats quand les investisseurs se détourneront de la construction d'usines de biocarburants et de centrales solaires pour chercher des entreprises et des technologies plus efficaces en termes de capital".
Peu d'investisseurs dans les immeubles verts

En attendant, le solaire prend encore la part du lion à la fin de l'année dernière, en recevant près d'1,54 milliard. Et ce sont les projets liés aux biocarburants ou à la gazéification qui arrivent loin derrière, avec plus de 358 millions de dollars investis. Les deux suivants sont liés aux énergies électriques. Les réseaux intelligents accaparent près de 209 millions alors que la partie batterie et stockage d'énergie reçoivent moins de la moitié de ce dernier montant. Les immeubles verts, eux, ne font pas encore recette au quatrième trimestre : seuls quatre millions ont été alloués à cette spécialité.

Haut de page

1 Commentaire

Pour info

Soumis par edessa (non vérifié) - le 07 janvier 2009 à 10h28

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas