En 2009, le consommateur redécouvre l'achat groupé

Par 13 janvier 2009 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail

S'il ne devient pas entièrement mobinaute, l'internaute chassera les bonnes affaires en meute et pourra mêler dans un même écran les produits de plusieurs marchands.

Le téléphone mobile ne sera pas l'outil principal utilisé par les amateurs de l'e-commerce, estime Guidance, qui publie une étude consacrée aux onze tendances à suivre en e-commerce en 2009. Selon elle, le mobile restera en effet un complément : il s'avérera très utile aussi bien pour l'achat en ligne qu'hors ligne. Il permettra d'ajouter des articles à sa liste de courses en ligne, de télécharger des photos, de recevoir des messages texte annonçant des réductions au magasin d'à côté et d'utiliser des coupons de réduction électroniques. "Le mobile marketing permet de créer un buzz et d'avoir un retour conséquent," indique à L'Atelier Sonia Bennacer, consultante e-marketing à l'agence Ghalia.L'une des autres grandes tendances repérée par Guidance est l'essor du commerce collaboratif. Extension naturelle du commerce dit "social", le collaboratif désigne l'achat de groupe. Le concept de "pot commun" remplacera petit à petit la liste "d'idées cadeaux".
Des magasins en ligne personnalisés
Les galeries marchandes personnalisées devraient devenir l'objectif principal des détaillants web tels, entre autres, qu'Amazon et eBay. L'internaute pourra faire vérifier si les objets de son choix vont bien ensemble en les assemblant. Il pourra ainsi vérifier si les couleurs du tapis et des rideaux sont harmonieuses. Les sites d'achat deviendront de plus en plus personnalisés et adaptés aux goûts de chacun. Sera détecté, pour exemple, l'achat mensuel d'un produit. Si la personne visitant le site en début de mois n'a toujours pas acheté son produit, un message personnel s'affichera sur la page d'accueil : "Il est temps de l'acheter." Les consommateurs pourront eux aussi contribuer à la promotion des ventes en intégrant aux forums des vidéos les montrant en train de tester tel ou tel produit. Twitter reste cependant le meilleur outil de buzz-marketing.
Des frontières inexistantes entre réel et virtuel
Avec tout cela, la frontière entre l'achat en ligne et hors ligne devrait encore s'amoindrir. Les magasins se contenteront d'être de simples "showrooms" où les acheteurs n'iront que pour faire un repérage avant d'acheter sur le web. Soit l'inverse de ce qui se passe maintenant. Pour ce qui est des réseaux sociaux, l'étude ajoute qu'ils pourraient bien devenir bientôt la seule distraction restante pour nombre de familles. Celles-ci, victimes de la crise, ont vu réduire leur budget loisirs de manière drastique. Guidance conseille aux détaillants d'avoir une équipe incarnant leur personnalité sur le web et prête à échanger avec l'usager en dépassant le cadre d'une simple relation commerciale. Pour devenir un bon marketeur il faudra avant tout être un bon cyber-ami.

Haut de page

1 Commentaire

je suis tout à fait d'accord !

Soumis par sortir a paris (non vérifié) - le 14 janvier 2009 à 16h53

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas