Les 236 termes qui fâchent la Chine

Par 22 février 2006

Le quotidien américain Washington Post est parvenu à se procurer auprès d'un service de blogs chinois une liste de 236 mots clé servant de base aux opérations de surveillance et de filtrage de...

Le quotidien américain Washington Post est parvenu à se procurer auprès d'un service de blogs chinois une liste de 236 mots clé servant de base aux opérations de surveillance et de filtrage de l'Internet menées par le gouvernement chinois.
 
Certains de ces termes sont immédiatement censurés. Pour les autres, leur utilisation sur un blog est censée alerter l'attention de l'hébergeur ou du fournisseur de services, qui doit vérifier le contexte dans lequel ces mots ont été publiés et, éventuellement, prendre les mesures nécessaires.
 
Sur les 236 termes publiés par le Washington Post (en anglais), 18 sont à caractère explicitement pornographiques. Pour les autres, il s'agit de noms de personnalités célèbres pour leur opposition au régime de Pékin, ainsi que d'une longue liste de mots clé liés à la dissidence (impeach : attaquez, procedures for dismissing an official : procédures pour destituer un officiel), à la politique chinoise (chief of the finance bureau).
 
Une trentaine de termes sont liés au mouvement Falun Gong et à ses rapports avec le parti communiste chinois, tandis que d'autres se réfèrent à Taïwan ou aux minorités religieuses présentes en Chine. Un certain nombre de mots clé abordent le thème de la censure (cleaning and rectifying Web sites : nettoyer et rectifier des sites Web) ou l'actualité internationale (Paris riots : émeutes parisiennes, Indonesia).
 
La publication de cette liste de mots clé susceptibles d'éveiller l'intérêt des censeurs de l'Internet intervient alors que quatre géants du Web (Google, Yahoo!, Cisco et Microsoft) viennent d'être entendus par le Congrès américain sur cet épineux problème et qu'un projet de loi contre la censure des entreprises américaines à l'étranger vient d'être déposé aux Etats-Unis.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 22/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas