29 % de croissance sur le marché français de la micro-informatique

Par 20 avril 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Le marché de la micro-informatique se porte bien en Europe. La France participe de cette bonne santé, si l'on en croit les derniers chiffres publiés par International Data Corporation : le marché...

Le marché de la micro-informatique se porte bien en Europe. La France participe de cette bonne santé, si l'on en croit les derniers chiffres publiés par International Data Corporation : le marché français de la micro-informatique a enregistré sur le premier trimestre 2005 une croissance annuelle de près de 29 % en volume. Dynamisé par un marché domestique en ébullition et par une demande professionnelle soutenue, les ventes ont été plus fortes que prévu.

La croissance annuelle des ventes de postes de travail fixes atteint selon IDC près de 25 % . Les ventes d'ordinateurs portables se sont elles révélées exceptionnelles, atteignant plus de 40 % de croissance comparativement avec le premier trimestre de l'année dernière. La demande pour les ordinateurs portables est restée soutenue sur l'ensemble des segments de marché, dynamisée par une concurrence intense à la fois sur le marché domestique et sur le marché professionnel, ainsi que par un euro toujours fort, permettant aux constructeurs de maintenir des niveaux de prix très attractifs.

Sur le marché professionnel plus particulièrement, la demande est restée soutenue en dépit d'un léger ralentissement après le rebond des investissements commerciaux et les besoins de mises à niveau observés en 2004. Les cycles de renouvellements agissent toujours comme moteur sur le marché et les schémas de consommations des PME demeurent dynamiques, notamment en ce qui concerne les produits portables.

Du côté des fabricants, HP maintient son leadership malgré une croissance plus faible que celle du marché global. L'industriel demeure affecté par une concurrence très forte sur le marché professionnel, mais son positionnement domestique lui permet de terminer le trimestre avec une croissance en volume de près de 17 %.
Nec revient en force sur ce trimestre, réalisant 109 % de croissance en volume. La forte présence de la marque Packard-Bell sur le marché domestique lui permet de transformer le dynamisme du marché grand public en bons résultats. NEC profite également d'un certain nombre de grands contrats sur le marché entreprises pour y gagner des parts de marché. Dans l'ensemble, le fabricant a gagné plus de 6 points de parts de marché.

Pour la première fois depuis plus de deux ans, Dell enregistre une croissance en volume inférieure à celle du marché, perdant ainsi des parts de marché au global par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Dell est ainsi victime de son orientation professionnelle. Dell enregistre au global une croissance de près de 22 % en volume. Fujitsu-Siemens réalise un très bon trimestre, enregistrant 70 % de croissance en volume au global, et 110 % de croissance sur les ordinateurs portables. De son côté, Acer progresse de 21 % en volume sur le trimestre, réalisant 23 % de croissance uniquement sur sa gamme portable. Le constructeur taiwanais perd 0,5 point de part de marché par rapport à l'année dernière.
Le marché français de la micro-informatique, 1 er trimestre 2005
 

Constructeurs
Part de marché Q1 2005
Part de marché Q1 2004
Croissance sur un an

HP
21
24
+ 11 %

NEC
16
10
+ 109 %

Dell
14
15
+ 22 %

Fujitsu-Siemens
7
5
+ 70 %

Acer
6
7
+ 21 %

Autres
36
39
+ 18 %

Total
100
100
+ 29 %

Source : IDC, avril 2005
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 20/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas