30 000 lecteurs de cartes bancaires en France ne "passent pas l'an 2000".

Par 10 mars 1998
Mots-clés : Future of Retail

L'an 2000 fait de nouvelles victimes : les "lecteurs de cartes bancaires". Pour continuer à fonctionner après le 1er janvier 2000, les 550 000 terminaux de paiement électroniques installés chez les ...

L'an 2000 fait de nouvelles victimes : les "lecteurs de cartes bancaires".
Pour continuer à fonctionner après le 1er janvier 2000, les 550 000
terminaux de paiement électroniques installés chez les commerçants vont
devoir être adaptés, et le problème se pose dès aujourd'hui. En effet, les
premières Cartes bleues avec une échéance en l'an 2000 sont apparues dès
le début de cette année. Si certains TPE n'arrivent pas à lire tout
simplement la carte et renvoient le message "carte invalide", d'autres
lisent 1900 et refusent une "carte périmée". Or, comme chaque mois, plus
d'un million de cartes sur les 30 millions de cartes "CB" en circulation
sont renouvelées, il y a urgence. Selon le groupement CB, seuls 4 % des
TPE (moins de
30 000 unités) présentent une difficulté. Une mise à jour logicielle et
des procédures de réinitialisation suffiront dans la plupart des cas pour
les TPE récents. Pour d'autres, une intervention sur site facturée 200 F
environ sera nécessaire. Les TPE ne pouvant être adaptés devront être
remplacés très rapidement. Le GIE a donc mis en place, à l'intention des
commerçants, un numéro vert et publié sur le Minitel la liste des
terminaux passant l'an 2000.
(Le Monde Informatique - 06/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas