30 millions de cartes basées sur la technologie Proton sont en circulation à travers le monde.

Par 06 avril 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Acceptées par plus de 200 000 terminaux dans quinze pays, ces cartes comptabilisent près de 64 000 000 transactions. En Belgique, pays d'origine de Proton, on recensait au 1er janvier 1999, 5,6 mill...

Acceptées par plus de 200 000 terminaux dans quinze pays, ces cartes
comptabilisent près de 64 000 000 transactions. En Belgique, pays
d'origine de Proton, on recensait au 1er janvier 1999, 5,6 millions de
cartes émises, acceptées par un réseau de 45 700 terminaux de paiement et
18 200 terminaux de rechargement (ces deux chiffres incluent les 9 000
publiphones de Belgacom).
Au total, 40 603 000 opérations de paiement ont été réalisées en Belgique
depuis le lancement de Proton.
Selon certaines estimations, 7,8 millions de cartes seront émises en juin
1999 sur le marché belge, acceptées fin 1999 par un parc de 60 000
terminaux.
Aujourd'hui, la technologie Proton est intégrée sur un grand nombre de
terminaux de paiement électronique (TPE). Proton World a ainsi signé des
accords de licence de sa technologie avec VeriFone, Bull-Ingenico,
Schlumberger, Giesecke & Devrient, Banksys, Mars International, Motorola,
Thendic et Xiring.
Avec un parc installé en décembre 1998 de 8 412 656 unités, ces licenciés
détiendraient, à eux tous, 50,13 % du marché mondial des TPE (selon The
Nilson Report).
(Le Courrier de la Monétique et de la Carte à Mémoire - 22/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas