Le 31 octobre, Cegetel a lancé son offre alternative de numéros 800.

Par 02 novembre 1998

Alors que jusqu’à présent, seuls les numéros Verts de France Télécom constituaient la seule offre d’appels gratuits, Cegetel vient de lancer son offre alternative de numéros 800 comme annoncé dans l...

Alors que jusqu’à présent, seuls les numéros Verts de France Télécom
constituaient la seule offre d’appels gratuits, Cegetel vient de lancer
son offre alternative de numéros 800 comme annoncé dans la revue de presse
du 19/10.
Toutefois, France Télécom ayant réservé la quasi-totalité de la tranche
commençant par 0800, l’ART a ouvert une nouvelle tranche commençant par
0805 et souhaite à terme que toute la tranche 080 soit consacrée au libre
appel. Dans un premier temps, les numéros 800 de Cegetel seront donc de
type 080580. Fin 1998 ou début 1999, Cegetel lancera des numéros
commençant par 080097.

Anticipant l’offre de Cegetel, France Télécom a baissé ses tarifs de 10 %
le 1er octobre. Par ailleurs, les numéros 800 de Cegetel ne sont pas
accessibles depuis une cabine, France Télécom voulant en effet imposer une
surtaxe pour les appels depuis les publiphones.
Cegetel “laissera le client décider s’il veut ou non cette possibilité”
en 1999.

Les deux opérateurs veulent démocratiser les numéros 800 à l’intention des
PME-PMI. Comme l’explique François Loviton, responsable du marketing des
services voix évolués chez Cegetel “pour cela, nous proposons une offre
simple, peu chère et souple, en libre-service: pas d’abonnement ni
d’engagement de durée. Seuls des frais d’inscription de 500 F (HT) sont
demandés”.

A l’intention des PME-PMI, France Télécom a lancé, pour sa part, trois
packs comprenant des forfaits (750 F pour 10 heures,
1 100 F pour 15 heures, 1 400 F pour 20 heures) ainsi qu’une formule Eco
(150 F par mois) auquel s’ajoute le coût des communications.

Cegetel lancera début 1999 des numéros au coût d’une communication locale
pour l’appelant, puis courant 1999 d’autres numéros à coût partagé
(jusqu’à 1 F par minute pour l’appelant).

On compte aujourd’hui en France, 25 000 numéros Verts, 2 200 numéros Azur
et 3 200 numéros Indigo. Le trafic de ces trois services est passé de 148
millions d’appels en 1996 à 269 millions en 1997.

On comptait en 1996 aux Etats-Unis 8 millions de numéros, représentant la
moitié des appels longue distance.
Selon Eurodata, ce marché en croissance de 50 % sur les trois dernières
années, est estimé à 13,5 milliards de dollars pour les opérateurs.

Il en existe 60 000 en Grande-Bretagne (+ 40 % par an ces six dernières
années) représentant un chiffre d’affaires de 275 millions de livres pour
les opérateurs.

Eurodata prévoit un marché pour l’Europe de 30 milliards de F en 2002.
(01 Informatique 30/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas