3Com s’appuie sur les développeurs.

Par 24 novembre 1998
Mots-clés : Smart city

Plusieurs millions d’utilisateurs dans le monde se sont déjà laissés séduire par l’assistant numérique personnel. Selon IDC, le marché mondial de ce type d’équipement devrait passer de 7,4 millions ...

Plusieurs millions d’utilisateurs dans le monde se sont déjà laissés
séduire par l’assistant numérique personnel. Selon IDC, le marché mondial
de ce type d’équipement devrait passer de 7,4 millions d’unités cette
année à 10,7 millions en 1999, soit une croissance de 45 %.
La société américaine 3Com, créditée par Dataquest d’une part du marché
mondial de 63 % et de 41,4 % par IDC, entend conserver son avance dans ce
domaine face à la concurrence de plus en plus forte de sociétés comme
Casio, Psion, et surtout Microsoft qui veut imposer son système
d’exploitation Windows CE.
Le maintien de son leadership sur un marché fortement concurrentiel passe,
selon 3Com, surtout par un soutien actif à la communauté des développeurs
de la plateforme Palm Computing créée en 1992. Palm Computing Inc a sorti
son premier organisateur Pilot en 1994. Acquise par USRobotics en 1995,
cette société est devenue filiale de 3Com depuis le rachat du fabricant de
modem par la société californienne en 1997.
Mark Bercow, vice-président de 3Com explique “notre stratégie consiste à
développer notre politique d’accords OEM et de licences afin d’élargir
encore le poids de notre plate-forme qui a déjà été adoptée par quelque 10
000 développeurs dans le monde et qui compte aujourd’hui plus de 2 000
logiciels et périphériques”.
Parmi les principaux partenaires de 3Com figurent de grands noms de
l’industrie comme IBM, Lotus, SAP, Netscape …. Ainsi qu’un grand nombre de
“start-up” proposant des solutions dans le domaine de la “productivité
personnelle” et dans celui des applications pour l’entreprise.
L’arrivée de Microsoft dans ce secteur n’inquiète pas outre mesure les
dirigeants de 3Com “la volonté de Microsoft d’imposer Windows CE sur tous
les produits est en fait une faiblesse. Si Windows est adapté à
l’environnement de bureau, il est trop complexe pour un produit de poche
auquel les utilisateurs demandent avant tout une grande simplicité”.
Les analystes partagent cette opinion comme ceux d’IDC qui soulignent que
l’arrivée des PC de poche ne fera pas baisser durant au moins les trois
prochaines années le poids de la plate-forme 3Com.
(Les Echos 24/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas