3GSM : en 2010, la téléphonie mobile pourrait compter 3 milliards d'abonnés

Par 15 février 2006

En décembre 2005, on comptait 2 milliards d'abonnés à la téléphonie mobile. D'après le cabinet Strategy Analytics, 2005 a été celle où les pays émergents ont commencé à compter sur le marché de...

En décembre 2005, on comptait 2 milliards d'abonnés à la téléphonie mobile. D'après le cabinet Strategy Analytics, 2005 a été celle où les pays émergents ont commencé à compter sur le marché de la téléphonie mobile, avec, en tête, la Chine et l'Inde. Aujourd'hui, les pays émergents sont des cibles clairement affichées pour les fabricants de combinés mobiles.
 
Motorola et Alcatel affirment que les pays émergent sont l'une de leurs orientations prioritaires pour l'année 2006. Motorola commercialise des portables à 37 dollars pour l'Inde et a annoncé lors du 3GSM qu'il tablait sur 20 millions de livraisons d'ici la fin de 2006. Motorola dit gagner 31 000 clients chaque semaine dans les pays émergents.
 
Le directeur général d'Alcatel, lui affirme ne pas vouloir brader les équipements dans les pays émergents. "On en doit pas faire de compromis avec la technique", a-t-il expliqué. Pour lui, Rio de Janeiro ou le Caire doivent être équipées de réseaux à très haut débit.
 
Les pays émergents deviennent un des enjeux principaux du développement des firmes technologiques. Alcatel a installé un centre de recherche et développement en Inde, Dell y recrute 5000 personnes, Microsoft va y investir 1,7 milliard de dollars...
 
L'Inde devient un concurrent sérieux de la Chine en terme d'investissements technologiques. En 2005, la Chine était le premier exportateur de matériels technologiques. Le positionnement des fabricants de téléphones portables dans les pays émergents sera un enjeu majeur pour 2006 étant donné le potentiel de leur croissance.
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas