3GSM : accord en vue d'une messagerie instantanée universelle

Par 15 février 2006
Mots-clés : Digital Working

Alors que le succès du SMS ne se dément pas (plus de 13 milliards de messages échangés en 2005 en France), les opérateurs mobiles réfléchissent à l'étape suivante : l'intégration d'une messagerie...

Alors que le succès du SMS ne se dément pas (plus de 13 milliards de messages échangés en 2005 en France), les opérateurs mobiles réfléchissent à l'étape suivante : l'intégration d'une messagerie instantanée dans leurs forfaits.
 
Certains font le choix de recourir aux logiciels des acteurs de l'Internet, comme Bouygues Telecom qui propose MSN Messenger sur son i-mode. D'autres réfléchissent à l'élaboration d'un standard universel de messagerie instantanée, qui pourrait être à la téléphonie de troisième génération ce que le SMS a été pour le GSM : une formidable manne financière...
 
Quinze opérateurs, dont les poids lourds européens du secteur, ont annoncé lors du 3GSM World Congress, la signature d'un accord allant dans ce sens. Vodafone, Orange, T-Mobile, Telefonica, Telecom Italia ou China Mobile souhaitent mettre au point un standard de messagerie instantanée, couvrant aussi bien les aspects techniques que les modalités financières.
 
Objectif ? Proposer, à l'instar des logiciels PC, de communiquer par écrit en temps réel, d'échanger des fichiers, d'agrémenter ses messages de smileys ou de vérifier la présence en ligne d'un de ses contacts. Comme pour le SMS en son temps, l'interopérabilité entre les différents opérateurs est la clé de voûte de la réussite d'un tel projet. Aucune précision n'a encore été apportée concernant la future facturation de ce service.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 15/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas