3I3D anime les visages en 3D

Par 01 décembre 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe

Elaborée par Dimensional Imaging, cette technologie modélise la plasticité du visage de manière à recréer toutes ses expressions en trois dimensions. Les applications vont de la chirurgie au cinéma.

S'il est désormais possible de recréer en 3D le visage d'une personne, la reproduction fidèle de ses expressions lorsqu'elle se meut n'est pas chose aussi aisée. C'est la raison pour laquelle Dimensional Imaging a développé un système dit de 4D capable non seulement de reproduire la forme statique du visage d'une personne en trois dimensions HD mais également le mouvement de ses expressions sous forme de séquence modélisée dynamique. Intitulé 3I3D, la technologie en question a de nombreuses applications, d'abord dans le domaine de l'imagerie médicale : chirurgie esthétique, maxillo-faciale, orthodontie, dermatologie etc. La création de telles simulations animées en 3D permet par exemple à des chirurgiens de visualiser avec précision en amont d'une opération le résultat qu'ils souhaitent obtenir.
Configuration stéréoscopique des caméras
Et ainsi de déterminer le plus objectivement possible si cette opération a rencontré le succès voulu. Cette technologie s'adresse aussi aux secteurs du cinéma et de l'industrie du divertissement, qui pourront ainsi créer des avatars en mouvement aussi vrais que nature. Le système 3I3D fonctionne selon le principe de la photogrammétrie. Cette technique consiste à mesurer la surface observée à partir de clichés acquis en configuration stéréoscopique. Pour ce faire, six caméras numériques sont utilisées : trois sont chargées d'enregistrer des images du côté gauche du visage à reproduire; trois autres enregistrent son côté droit. La mise en correspondance de ces deux séries d'images permet ensuite de produire une carte détaillée de la forme, du relief et de la plasticité du visage.
Modélisation mathématique des prises de vue
Le tout grâce à un logiciel propriétaire de modélisation mathématique des prises de vue. Dans chacune des deux séries de caméras, l'une est dédiée à la capture du grain exact de la peau. Si bien que la modélisation dynamique du visage reproduit exactement sa carnation et prend et compte les phénomènes d'ombrage de certaines parties du visage. Cette prise en compte de la couleur du visage pourrait par exemple servir à déterminer avec précision si une peau particulière peut être greffée sur une autre sans que cela ne se remarque. La société Dimensional Imaging a été créée par des chercheurs des universités d'Edimbourg et de Glasgow. Elle vient de recevoir le 2008 Gannochy Trust Innovation Award de la Société Royale d'Edimbourg.

Haut de page

1 Commentaire

je souhaiterais recréer des visages en matière proche de l'alcatene en petit format.
Pouvez-vous me renseigner ou me proposer votre collaboration?
MERCI

Soumis par bellaiche caroline (non vérifié) - le 14 février 2009 à 20h48

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas