4G : les chercheurs coréens repoussent les limites

Par 11 octobre 2007
Mots-clés : Digital Working, Europe

Un institut de recherche aurait atteint une vitesse de transmission de données de 3,6 Gbps via un dispositif mobile. La définition des prochains standards de communication 4G est en vue.

La Corée fait à son tour s'envoler les vitesses de transmission de données sur technologie mobile. L'Electronics and Telecommunications Research Institute (ETRI) a annoncé avoir atteint un taux de transfert d'information de 3,6 Gigabits par seconde (Gbps) grâce à une technologie mobile issue de ses laboratoires. Le pays pourrait ainsi se positionner en bonne place dans la course mondiale pour le développement du réseau mobile de quatrième génération le plus performant. Rappelons que le japonais NTT DoCoMo annonçait fin 2006 avoir atteint une vitesse de transmission de 5Gbps dans le cadre de ses expérimentations 4G.
 
Des réseaux hautement performants
 
Des débits qui permettraient par exemple le téléchargement d'un film complet sur un appareil sans fil, ce, en quelques secondes. On parle également des potentielles applications que pourraient avoir ces technologies dans le domaine de la vidéo en Haute Définition, du jeu vidéo en ligne, et dans le cadre d'activités professionnelles impliquant de lourds transferts de données. Les performances annoncées sont toutefois à mettre en perspective car elles ne sont généralement pas réalisées en situation naturelle. Elles ne prennent que partiellement en compte la variation du débit induit par le déplacement du dispositif mobile. L'ETRI aurait déjà fait plusieurs demandes de licences pour le déploiement de ses technologies. Le régulateur des télécommunications coréen lancera pour sa part la procédure de définition du standard 4G dès 2008.
 
Fédérer autour de la 4G
 
"Face aux nombreux pays engagés dans une compétition féroce pour anticiper la standardisation du marché des communications 4G, nous avons développé et éprouvé notre technologie 3,6 Gbps, donnant une longueur d'avance à la Corée par rapport aux concurrents engagés dans cette course", a déclaré Choi Mun-Kee, directeur de l'ETRI. L'institut de recherche coréen bénéficie d'un financement public de 20 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre de ses recherches. Des projets de développement communs avec les poids lourds locaux que sont Samsung et LG Electronics seraient à l'étude. Ceux-ci porteraient notamment sur les applications de réseau à domicile, un marché qui, selon le Gartner, devrait connaître une croissance annuelle de 16 % d'ici 2010. La commercialisation de produits estampillés 4G pourrait être une réalité dès 2012 en Corée, avance l'ETRI.
 

 
L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas