[5 Plus City Forum] "La réalité mixte permettra la création de villes par et pour les individus"

Par 21 mars 2013
Marius Preda

Le 5 Plus City Forum, qui se déroule actuellement à Issy-Les-Moulineaux, met en avant le rôle de plus en plus important du citoyen vers le développement des villes intelligentes. La réalité mixte fait partie des outils utilisés pour ce développement.

A l'occasion de la première journée du 5 Plus City Forum, Entretien avec Marius Preda, Professeur associé à Telecom Business School  et Président du MPEG 3D Graphics Group.

L’Atelier : Actuellement, on parle énormément de réalité augmentée, mais qu’en est-il de la réalité mixte ?

Marius Preda : La réalité mixte est un concept plus large que celui de la réalité augmentée. Comme son nom l’indique, elle se veut de mixer le monde physique, que l’on maîtrise en grande partie, et le monde numérique, que l’on commence à connaître. Cette technologie qui permet à un utilisateur de smatrphone de scanner l’espace l’entourant parvient à recueillir un grand nombre d’informations. Ces informations sont récupérées par trois biais : le contexte temporel, le contexte spatial et les préférences des utilisateurs. On peut par exemple, en entrant dans une pièce, scanner l’espace et savoir le nombre de personnes qui se trouvent dans la pièce mais également avoir des informations sur leurs profils (via une connexion aux réseaux sociaux).

Cette technologie a d’abord été développée via les jeux. Vous en avez d’ailleurs créé un spécialement pour le forum…

En effet, les jeux représentent un vecteur important de développement pour les technologies. Le but du jeu créé pour cet événement est de remporter des « Loov », une monnaie virtuelle que l’utilisateur pourra échanger contre une boisson dans le monde physique. Une fois l’application téléchargée, il suffit de repérer dans le forum les photographies sur lesquelles des Loov apparaissent. Après avoir scanné l’image, à l’aide de son smartphone, le joueur remporte le nombre de Loov indiqué. L’objectif est de créer un lien direct entre une action numérique et une action physique. Mais cela permet surtout de contrôler les flux de circulation. En effet, pour inciter les joueurs à aller dans un espace en particulier, on créera de la valeur en plaçant davantage de Loov à remporter.

Au quotidien, quels vont être les bénéfices de cette technologie pour les villes et leurs citoyens ?

A terme, tous les objets des citoyens seront connectés. Grâce au recueil des données, l’utilisateur va pouvoir personnaliser l’information et répondre à ses besoins plus efficacement. Il lui suffira de scanner l’espace qui l’entoure pour trouver les magasins qui se situent à proximité, ou encore voir le niveau de pollution ou d’où vient le vent. Les choses que l’on perçoit, que l’on sent mais que l’on ne voit pas vont devenir visibles. Le citoyen va avoir un rôle majeur dans le chemin qui mène aux villes intelligentes car il a maintenant le désir d’être acteur de sa ville. Le champ d’exploitation des données va alors être infini. Cette technologie de réalité augmentée va permettre de « voir » les choses en amont. Les dirigeants des villes vont alors pouvoir discuter du futur en faisant participer leurs habitants. En fait, la logique d’aujourd’hui est de créer les villes pour les gens et par les gens.

Dans le cadre du 5 Plus City Forum, on imagine quelle sera la ville dans 5 ans, qu’en sera-t-il de sa relation avec la réalité mixte ?

La réalité mixte est LA nouvelle révolution technologique. Pour les années 50, on parlait de « TV », pour les années 80 de « www », aujourd’hui, on parle de « RA » (réalité augmentée). Les taux d’équipement de smartphones vont être encore plus élevés et sociologiquement, avec l’arrivée des générations dite numériques, la population est prête. Il existe encore quelques contraintes techniques mais les équipements tels que les lunettes connectées parviendront à les résoudre. La vraie question est finalement de savoir qui saura accaparer et exploiter cette technologie en premier.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas