54 % des sites Internet de magazines génèrent des profits

Par 30 juin 2005
Mots-clés : Future of Retail, Europe

La Fédération Internationale de la Presse Périodique (FIPP) a publié récemment une enquête réalisée auprès de 71 sites issus de 16 pays d'Europe et d'Amérique du Nord (la France n'en fait pas...

La Fédération Internationale de la Presse Périodique (FIPP) a publié récemment une enquête réalisée auprès de 71 sites issus de 16 pays d'Europe et d'Amérique du Nord (la France n'en fait pas partie). Cette enquête révèle que 54 % des sites observés sont rentables , alors qu'ils n'étaient qu'environ 25 % en 2003. 17 % des sites sont déficitaires, contre 38 % en 2003.

L'enquête révèle également qu'en moyenne, moins de la moitié (45 %) du budget de fonctionnement provient directement du site Internet. Sur cette part du budget, 64 % viennent de la publicité. Le reste dépend du sponsoring, du commerce électronique, des abonnements ou de partenariats.

Les sites étudiés affichent en moyenne 115 000 visiteurs uniques par mois . Certaines disparités apparaissent tout de même : 26 % des sites donnent au maximum 50 000 visiteurs par mois alors que 18 % en annoncent plus d'un million. La plupart des sites (87 %) affirment cependant avoir vu leur nombre de visiteurs augmenter.

Les magazines ont aussi été questionnés à propos des différences de cible entre les versions en ligne et papier de leurs parutions. Il en ressort que la cible est généralement la même, mais les publics les plus jeunes ont tendance à se cantonner aux versions Web.

Au sujet de la concurrence, les magazines Web/papier constatent qu'elle est plus variée sur Internet, où certains sites, qui ne bénéficient pas de la notoriété d'une publication papier, parviennent à égaler, voire dépasser, la presse magazine.

On ne peut toutefois que déplorer l'absence d'analyse sur le rapport entre fréquentation des sites et ventes des versions papier, qui permettrait de constater l'influence d'Internet sur la presse magazine traditionnelle. A ce sujet, il est peut-être bon de rappeler que le New York Times a récemment annoncé qu'il tournerait le dos au "tout gratuit", qui a longtemps été légion sur son site Internet.

(Atelier groupe BNP Paribas - 30/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas