82 % des lycées français sont connectés à Internet.

Par 25 août 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

En ouverture de la 19ème Université d’été de la communication à Hourtin, Claude Allègre, le ministre de l’Education nationale, a annoncé hier que “82 % des lycées français et 60 % des collèges sont ...

En ouverture de la 19ème Université d’été de la communication à Hourtin,
Claude Allègre, le ministre de l’Education nationale, a annoncé hier que
“82 % des lycées français et 60 % des collèges sont aujourd’hui reliés à
Internet”. Tout en ne donnant aucun chiffre, le ministre a reconnu “Pour
les écoles cela va plus lentement”.
Toutefois, optimiste, il a assuré que tous les établissements scolaires
relevant de l’Education nationale auront un accès à Internet en 2000 en
précisant “même s’il est toujours difficile de faire des prévisions quand
il s’agit d’avenir. D’ores et déjà, la France est le pays le mieux équipé
d’Europe” en ce qui concerne le multimédia à l’école “grâce aux 500
millions de F alloués par l’Education nationale aux collectivités
territoriales pour ces équipements”.
Les nombreux enseignants présents ont toutefois fait remarquer qu’on
“n’initie pas une classe de 30 élèves à Internet avec un seul
micro-ordinateur”. Tout en reconnaissant “l’ampleur du défi” auquel
sont confrontés ces professeurs, Claude Allègre a préféré insister sur
“l’esprit d’initiative” du corps enseignant“il faut laisser les
professeurs innover sans leur imposer un cadre trop rigide”.
1 000 postes ont été créés dans les IUFM pour les former au multimédia et
la capacité du réseau universitaire Renater “sera multipliée par 100 dès
l’automne et par 1 000 à la fin 1999”.

Un accord avalisé par l’ART a été signé le 24 juin dernier pour permettre
aux fournisseurs d’accès à Internet de proposer des tarifs très
préférentiels aux établissements scolaires.
De plus, Eutelsat, Canal + et La Cinquième “vont lancer une
expérimentation pour ouvrir un bouquet satellite éducatif à destination
des écoles”.

Claude Allègre a aussi annoncé la création “d’un fonds d’amorçage” à la
création d’entreprises spécialisées dans les outils multimédia à vocation
éducative qui sera doté de 200 millions de F.
D’ores et déjà, l’Education nationale a labellisé près de 300 logiciels
dans le secteur des langues, des sciences et des lettres.

Pour régler le délicat problème des droits d’auteur, Claude Allègre a fait
part d’un accord avec les créateurs d’oeuvres multimédias utilisés à
l’école.

Le ministre, en conclusion, a insisté sur “le contrôle nécessaire” que
son ministère exercera sur les contenus offerts par Internet à l’école.
(Les Echos - Libération - 25/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas