90 % de la bande passante en France consacrée au P2P !

Par 14 septembre 2005

D'après une étude de Sandvine, spécialiste des équipements pour le contrôle du trafic réseau, le P2P (Peer-to-Peer, système d'échange de fichiers entre internautes) monopoliserait près de 90 % de...

D'après une étude de Sandvine, spécialiste des équipements pour le contrôle du trafic réseau, le P2P (Peer-to-Peer, système d'échange de fichiers entre internautes) monopoliserait près de 90 % de la bande passante globale en France !

Les internautes français utiliseraient en fait 90 % de la bande passante montante (envoi de fichiers) et 85 % de la bande passante descendante (réception) pour échanger des fichiers via les réseaux de P2P comme eMule, Gnutella ou BitTorrent. Les Français sont les plus friands de ce genre de réseaux. En effet, sur l'Europe entière, la proportion de la bande passante utilisée pour le P2P n'est "que" de 60 %.

En France, le réseau eDonkey (sur lequel fonctionne le logiciel eMule) accapare à lui tout seul 50 % de la bande passante disponible. Il est également premier en Allemagne, avec 72 %. Ces deux chiffres s'expliquent par le fait que les principaux serveurs eDonkey du monde sont francophones ou germanophones. Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, c'est BitTorrent qui monopolise le plus de bande passante, avec respectivement 36 % et 48 % d'occupation dans ces deux pays.

Ces chiffres se rapportent à la quantité de données échangées et ne permettent pas de déduire le nombre d'utilisateurs des réseaux d'échange P2P. Précisons également que Sandvine tient ses informations des FAI (Fournisseurs d'Accès à Internet) des pays concernés.

(Atelier groupe BNP Paribas- 14/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas