aceMedia transforme l'image en texte pour le référencement

Par 19 septembre 2008
Mots-clés : Smart city

Les photos étaient déjà géotaggées. Leur contenu est désormais annoté automatiquement. Un système qui permet de mieux les référencer.

Pour permettre de classer et d'annoter les photographies numériques, aceMedia développe un logiciel qui permet à l'ordinateur de comprendre le contenu de l'image. Il génère ensuite automatiquement une couche d'informations supplémentaires qui rendra le cliché plus facilement identifiable, et permettra de le classer selon plusieurs critères. Le système utilise diverses technologies, comme une fonction qui identifie les grands composants d'une image : terre, sable, eau, ciel, neige, ainsi que leur texture. D'autres fonctions se chargent d'affiner ces données par rapport au contexte (placement de l'élément dans l'image). Les données obtenues sont alors combinées aux techniques dont disposent certains logiciels de traitement des photos numériques, comme la reconnaissance de visages. Autant de systèmes qui permettent d'annoter le cliché dès qu'il est téléchargé. Si l'utilisateur veut ensuite rechercher une photographie sur son PC ou tout autre appareil électronique, il n'a alors qu'à taper quelques mots-clés.
Géotagging et langage naturel
Selon les initiateurs du projet, la recherche se fait aussi en langage naturel. Les individus ont la possibilité de créer également des filtres pour créer un système de classement personnalisé. Ce qui signifie que la photographie, si elle est mise sur un blog ou un site de partage, ne sera visible que dans une certaine catégorie. Avec ce fonctionnement, l'accès à certaines images est réservé qu'aux personnes ou services de son choix. Les initiatives de ciblage du contenu, ou de géottaging de photos se multiplient via de nombreux vecteurs - mobiles, appareils photo - et réseaux sociaux. Se pose alors la question du rôle et de l'utilité des moteurs de recherche spécialisés dans l'image. Tout moteur est en effet susceptible de mieux classer les contenus référencés, si ceux-ci embarquent plus de caractéristiques sur leur nature.
Du tracking pour les entreprises
"Nous ne voyons pas ces projets comme des menaces mais comme une opportunité d'enrichir notre panel de solutions", estime Jean-Marc Lazard, responsable des partenariats technologiques chez Exalead, moteur de recherche français. "Cela nous fait profiter de plus de métadonnées, et donc d'améliorer la pertinence de notre moteur et des axes de navigation que nous proposons". Exemples d'usages : ce que Jean-Marc Lazard appelle le "dédoublonnage", ou le regroupement de photos par thématiques. C'est-à-dire l'utilisation des attributs de la photo pour proposer ensuite à l'internaute des résultats d'images classés par thème, et non pêle-mêle. Pour les entreprises, les solutions de traitement de l'image facilitent le tracking, notamment au niveau de la gestion de la copie et de la fraude. "Ces solutions améliorent les processus pour des sociétés qui avaient jusqu'à présent du mal à faire face efficacement à la quantité de flux qui leur parvenaient".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas