Les actionnaires individuels sont sereins vis-à-vis de l’euro.

Par 22 septembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon une enquête réalisée en mai-juin dernier auprès de 4 015 actionnaires individuels actifs par le centre d’études TLB pour le compte de la Société des Bourses françaises, 87 % des personnes inte...

Selon une enquête réalisée en mai-juin dernier auprès de 4 015
actionnaires individuels actifs par le centre d’études TLB pour le compte
de la Société des Bourses françaises, 87 % des personnes interrogées
apprécient la perspective d’une comparaison facilitée entre valeurs
françaises et européennes. Ce sera l’occasion pour eux d’internationaliser
leur portefeuille boursier. 90 % espèrent pouvoir inclure des valeurs
européennes dans leur PEA, 93 % veulent passer des ordres sur les
différentes places européennes.
20 % des personnes interrogées interviennent déjà sur des places
étrangères.
Enfin, 71 % des sondés estiment que le passage à l’euro des cotations
favorisera le développement de la Bourse de Paris.
L’enquête révèle aussi un important besoin d’informations. Seules 47 % des
personnes consultées peuvent citer la date officielle de passage de la
cote à l’euro (4/01/1999).
69 % souhaiteraient que les entreprises adoptent le double affichage pour
leurs publications (résultats, rapports annuels). 71 % attendent le même
effort de la part de leurs journaux.
Un nouveau sondage sera réalisée par la Bourse de Paris entre mars et
avril 1999.
(Le Figaro - La Tribune - Les Echos - 23/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas