Les actions de l'utilisateur n'ont plus de secret pour son mobile

Par 28 septembre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

SurroundSense analyse les informations optiques, acoustiques et de mouvement fournies par le téléphone portable. Le but : déterminer précisément l'endroit où se trouve la personne, et ce qu'elle y fait.

Le mobile ne doit plus seulement indiquer la position géographique de son propriétaire, mais également son activité. Le but étant d'affiner les services de localisation "indoor". Voilà ce que pense l'université de Duke, qui avec SurroundSense exploite des applications devenues presque communes dans un téléphone - GPS, caméra, microphone - pour obtenir ce qu'elle appelle une "empreinte numérique" lui permettant de deviner ce qu'est en train de faire l'utilisateur. La caméra et le microphone enregistrent le son, la lumière et les tons de couleurs, tandis que l'accéléromètre indique la vitesse du mouvement de la personne.
Dessiner l'ambiance du lieu
Ces données sont envoyées vers un serveur qui les rassemble et recherche dans sa base les lieux susceptibles d'être ceux fréquentés par le propriétaire du mobile. Comme une bibliothèque ou autre lieu public, une boutique de bijoux, une grande surface... En effet dans un bar, les gens se déplacent peu et sont pour la plupart du temps assis dans une pièce sombre et bruyante. En revanche, un hypermarché sera fortement éclairé de lumières néon et les gens se déplaceront le long des allées à vitesse moyenne. Le système est capable de faire la différence entre les deux. Mais aussi de reconnaître le même endroit à l'heure de pointe et quand il y a peu de monde.
Plus intelligent avec le temps
Selon les responsables du projet, plus les gens utilisent l'application, plus elle devient "intelligente". "Plus le système récolte et analyse de données sur un lieu spécifique, plus sa description est précise", explique Roy Choudhury, professeur à l'université de Duke. Actuellement, le système ne marche que si le téléphone est dans la main de l'utilisateur. Mais dans l'avenir il sera possible de récolter les données aussi lorsqu'il restera dans sa poche ou au fond d’un sac. Au niveau des applications, on pense à des fins de réseau social mais aussi de marketing. Plusieurs sociétés ont soutenu le projet. Parmi elles : Nokia, Microsoft Research et Verizon.

Haut de page

1 Commentaire

Quand vous écrivez ces lignes, comment imaginez-vous le futur de vos enfants ?

Soumis par Babette (non vérifié) - le 28 septembre 2009 à 21h18

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas