Pour s'adapter au marché, une startup doit remettre en cause les lignes établies

Par 29 mai 2013
startup

Si l'idée d'un produit peut sembler relativement simple à trouver, le développement de celui-ci peut se révéler particulièrement ardu. Faire preuve de flexibilité reste donc important.

Comment les start-ups américaines et françaises remettent-elles en cause les lignes établies en terme d'innovation ? Telle est la question à laquelle des entrepreneurs américains et français tentaient de répondre lors de la conférence organisée par le Think Tank G9+, intitulée « startups, clés de la croissance et de l’innovation ». Clément Moreau, co-fondateur de Sculpteo, startup francilienne spécialisée dans la fabrication des objets personnalisés via l’impression 3D, est revenu sur les épreuves que lui et son équipe ont dû surmonter pour adapter leurs produits aux marchés. Et cela passe par la réadaptation du produit au plus grand nombre et par une relation plus proche avec le client.

Rendre un service aux clients en facilitant leur adoption de la technologie proposée par l’entreprise

« S’il y a un conseil à donner aux entrepreneurs high-tech, je dirais qu’il faut toujours avoir dans une startup une équipe entièrement consacrée à l’écoute des clients », commente Clément Moreau. En effet, si la startup Sculpteo a mis seulement un an à fabriquer la technologie, elle a dû en revanche consacrer plus d’un an et demi à l’adapter au marché. En rendant techniquement possible la création des objets personnalisés via l’impression 3D, l’équipe pensait pouvoir naturellement attirer les clients. Sauf que tout le monde n’est pas capable de dessiner un objet ou de concevoir un modèle 3D à l’aide des logiciels informatiques. A partir de là, la startup a dû réadapter leurs produits aux consommateurs lambdas en proposant plusieurs modèles préconçus. Ils ont ensuite proposé à leurs clients une application mobile qui permet de générer en moins d’une minute un modèle 3D, prêt à imprimer.

Continuer à innover le produit grâce aux retours d’expériences des utilisateurs

Une fois que l'entreprise a atteint la clientèle-cible, il faut désormais la fidéliser. « La manière dont notre équipe fidélise les clients passe par la rencontre physique pour intégrer leur conseils dans l’amélioration de nos produits », révèle Clément. En effet, la startup organise périodiquement des «meets-up» pour les amateurs de l’impression 3D. « Ce genre de meet-ups nous étaient particulièrement utiles pour connaître le goût de nos clients américains » rajoute-t-il. Si les clients américains sont prêts à dépenser beaucoup pour un produit innovant, ils sont par contre extrêmement exigeants sur la qualité finale des produits, y compris le packaging. Enfin, l’entrepreneur conseille à toutes les startups de high-tech d’épouser une clientèle internationale en construisant un site entièrement en anglais dès le départ.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas