Adoption du BYOD: les grandes entreprises dominent

Par 04 mars 2013
ipad et iphone posés à côté d'un bloc de feuilles de papier

Le BYOD est une tendance qui se généralise, adoptée par un nombre croissant d'entreprises. Les moyennes et grandes entreprises sont les plus actives dans ce domaine, et particulièrement dans le secteur finance et assurances.

Apporter son mobile sur le lieu de travail devient de plus en plus banal; les employés utilisent leur smartphone ou leur tablette pour travailler, et attendent le soutien du département IT de leur entreprise. Good Technology vient de publier son rapport annuel sur le BYOD, qui montre que de plus en plus d’entreprises soutiennent le BYOD (76% comparé à 72% l’année dernière), et très peu d’entreprises comptent ne pas soutenir cette pratique dans le futur (5%). Par ailleurs, les moyennes et grandes entreprises ont les taux d’adoption les plus élevés : 75% des entreprises qui soutiennent le BYOD comptent plus de 2.000 employés, et 46% ont plus de 10.000 employés.

Une tendance "inévitable"

La tendance est en bonne voie : le nombre d’entreprises soutenant le BYOD est en hausse,  et le pourcentage de celles ne souhaitant pas l’adopter est en baisse. Plus de 13% des personnes interrogées comptent implémenter une politique de BYOD dans les 12 prochains mois, et 6% souhaitent le faire mais n’ont pas encore d’agenda définitif. Il reste 5% des répondants qui sont fermement opposés à l’idée, comparé à 9% l’année dernière. Good Technology considère l’adoption du BYOD « inévitable. » Les petites entreprises (ici, moins de 2.000 employés) connaissent également une hausse, avec 25% d’entre elles ont établi une politique pro-BYOD en 2012, comparé à 19% en 2011.

Principalement présente dans les secteurs de la finance et de l’assurance

Les différences sont nettes d’une industrie à l’autre. C’est dans la finance et l’assurance que l’on trouve les entreprises les plus actives, avec 35% des entreprises du secteur qui soutiennent déjà le BYOD, et 5% qui comptent adopter la tendance dans les 12 mois à venir. Les autres industries sont beaucoup moins impliquées : les secteurs du droit, de la santé, de la fabrication industrielle sont à 5%, suivies par le software, les médias et le gouvernement (autour de 3%). Le transport, l’hôtellerie, la communication, le transport et les sciences du vivant ont encore du chemin à faire avec un taux d’adoption quasi nul. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas