L'adoption de la banque mobile entraîne une demande pour des développeurs

Par 21 août 2012
Mots-clés : Smart city, Amériques, mretail
mobile banking screen

Au cours des cinq prochaines années, le nombre de clients utilisant les services de banque mobile devrait approcher les 50%. Cette tendance devrait mettre de la pression sur les banques, sur les fabricants de téléphones intelligents et sur les entreprises de logiciels.

La banque mobile devrait bientôt atteindre sa vitesse de croisière avec la généralisation des téléphones intelligents et la poursuite des développements en banque mobile. Le rapport Forrester Research, « The State of Mobile Banking 2012 » (« La situation de la banque mobile en 2012 »), confirme cette tendance, ainsi que le passage de plus en plus de relations bancaires vers le mobile, la disparition des réticences envers les leaders bancaires mobiles, et la convergence entre la banque mobile et les paiements mobiles. L’adoption grandissante du « mobile banking » impacte ainsi non seulement les acteurs de la banque et des institutions financières, mais également les commerçants et sites d’e-commerce en tous genres. En résulte une demande croissante en développeurs capables de satisfaire ces nouveaux besoins.

L’Amérique du Nord adopte fortement la banque mobile…

Selon le rapport TechCrunch, l’Amérique du nord montre la voie dans l’adoption de la banque mobile, avec 13% des Canadiens et des Américains ayant utilisé leur téléphone comme outil financier. Ce nombre devrait atteindre 46% de tous les détenteurs de comptes en banque aux Etats-Unis en 2017, ce qui représente 108 millions de personnes. La plupart des utilisateurs consultent leur solde (45%), leur historique de transactions (61%), ou font des virements bancaires (31%). Parmi les utilisateurs de la banque mobile aux Etats-Unis, 65% font appel aux sites mobiles des banques, tandis que 45% utilisent des apps. En Europe de l’ouest, ils ne sont que 9% à recourir à la banque mobile, et la plupart ont recours aux systèmes d’alertes SMS.

… Et réclame des développeurs pour tenir le rythme

Le développement de la banque mobile sera soutenu par la popularité attendue des paiements mobiles. Les analystes de Forrester prédisent que les banques seront pressées de développer des systèmes comparables à ceux de PayPal et Square, et CreditUnionTimes s’attend, de la part de leaders de Smartphones comme Apple et Google, à une mise en œuvre plus large de la technologie de paiements mobiles. A l’automne, Apple lancera son nouveau OS6, qui comprendra l’app porte-monnaie Passbook, tandis que Google Wallet connaît un succès mitigé. En d’autres termes, tandis que la banque mobile se banalise et devient monnaie courante, l’industrie aura très vite besoin d’un grand nombre d’applications mobiles d’e-commerce et de payements, ainsi que des développeurs pour les construire et répondre aux exigences grandissantes des utilisateurs. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas