L'adoption de la technologie à plusieurs vitesses chez les Hispaniques

Par 21 mars 2013
hispanic dad and his son on a laptop

Les écarts dans l'utilisation d'Internet et la détention d'appareils entre les différents groupes minoritaires s'amenuisent. Mais au sein de la communauté hispanique, certains individus sont plus connectés que d'autres.

 

Les hispaniques présentent les mêmes taux d'adoption que les autres groupes d'Américains, voire des taux plus élevés, mais on constate toujours des disparités à l'intérieur de la communauté. Le rapport Closing the Digital Divide, basé sur trois enquêtes du Pew Research Center, montre que le nombre d'adultes hispaniques qui se connectent en ligne a augmenté de 64% en 2009 à 78% en 2012. Parmi les blancs, l'utilisation d'Internet a également augmenté au cours de la même période, mais dans une moindre mesure, de 80% à 87%. Les taux de détention d'appareils mobiles sont plus élevés dans les minorités : 86% des hispaniques, 90% des africains et 84% des blancs possèdent un téléphone cellulaire et 49% des hispaniques 50% des africains et 46% des blancs possèdent un smartphone.

Les habitudes d'utilisation d'Internet dépendent de la langue et du pays d'origine

Si les hispaniques sont plus connectés, avec plus d'appareils, que jamais auparavant, le taux d'adoption est très inégal. Au sein de la communauté hispanique, il est largement influencé par le lieu de naissance, aux États-Unis ou dans un autre pays, et la connaissance de l'anglais. La moitié des hispaniques adeptes d'Internet sont nés dans leur pays d'origine, les autres sont nés à l'étranger. Pour 72% des utilisateurs d'Internet, l'Anglais est la langue dominante (31%) ou ils sont bilingues (41%) et pour 28%, c'est l'Espagnol. Alors que parmi ceux qui n'utilisent pas Internet, 21% son nés aux États-Unis et 79% sont nés à l'étranger. Parmi ceux-ci, l'Anglais est la langue dominante pour 13%, 29% sont bilingues (41%) et pour 28 %, la langue dominante est l'Espagnol.

Les mêmes facteurs causent une fracture numérique concernant l'adoption d'appareils électroniques

Conformément à leur démographie, les utilisateurs hispaniques d'Internet sont complexes, mobiles et la détention d'appareils mobiles dépend des mêmes paramètres : lieu de naissance et langue. Ceux qui sont nés à l'étranger et dont l'Espagnol est la langue dominante détiennent moins de téléphones cellulaires, de smartphones et d'ordinateurs que ceux nés aux États-Unis et qui parlent couramment l'anglais. Parmi ceux qui ne détiennent pas de téléphones cellulaires, 76% sont nés à l'étranger et 24% dans leur pays d'origine. Les détenteurs de smartphone sont le plus souvent nés ici (54%) alors que  pour les téléphones ordinaires, la majorité sont des personnes nées à l'étranger (58%). La différence est encore plus criante quand il s'agit des ordinateurs : 73% de ceux qui n'en ont pas sont nés à l'étranger alors que seuls 50% de ceux qui en possèdent un sont nés à l'étranger.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas