Adoption lente en vue pour le WiMAX mobile

Par 14 décembre 2007

Le standard mobile de la technologie WiMAX a toutes les chances de s'imposer dans nos appareils portables. La question de la disponibilité d'appareils compatibles et de la différentiation des services doit cependant être réglée.

Le WiMAX mobile 802.16e prendra son envol à partir de 2010, pour atteindre les 80 millions de souscripteurs en 2013 annonce le cabinet Juniper Research. Cette norme autorise la fourniture de services sur des récepteurs fixes et mobiles, contrairement à son cousin le 802.16d (Wimax fixe). L'engouement est particulièrement perceptible aux Etats-Unis, au Japon et en Corée, qui rafleront la part principale du gâteau. En chiffres, ce segment affiche des perspectives impressionnantes : le marché devrait croître de plus de 23 milliards de dollars par an pendant cinq ans. Principales raisons de cet engouement : le WiMAX mobile, dont une nouvelle version devrait être approuvée fin 2008, permettra une navigation de qualité sur le web depuis un grand nombre d'appareils portables comme les smartphones, les PC portables et les lecteurs multimédias.
Des services web mobile de qualité
Il représente également la possibilité pour les fournisseurs de proposer des services multimédia comme la TV, la vidéo en streaming ou des communications de qualité en VoIP (Voice over Internet Protocol). Selon le cabinet, d'autres facteurs pourraient également accélérer l'adoption du WiMAX mobile, comme la commercialisation massive d'ordinateurs portable à bas prix, et le développement de lecteurs MP3 et de consoles de jeu haut-débit. Cependant la partie n'est pas gagnée d'avance. En effet, le manque de disponibilité actuel d'appareils compatibles et de différentiation au niveau des services préexistants pourrait freiner l'essor du marché.
Une nécessaire différentiation
"Les enjeux sont doubles pour parvenir au succès : pour les vendeurs, il s'agira de produire les bons appareils au bon moment et au bon prix", explique Howard Wilcox, auteur du rapport Mobilising WiMAX. Et d'ajouter : "Quant aux fournisseurs de services WiMAX, ils devront réussir à se différencier sur leurs offres par rapport à celles proposées par les opérateurs mobiles existants". Reste que le WiMAX mobile ne sera pas le seul sur le marché du haut-débit mobile. Il devra affronter des concurrents comme la 3G LTE (Long Term Evolution), dont les premières versions sont annoncées pour 2010.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas