Afield-Net élabore la première carte géographique du net.

Par 17 avril 2001

La jeune société française Afield-Net (http://www.afield-net.com), créée en juillet 2000, a élaboré des outils d’analyse uniques fondés sur les valeurs morales propres à chaque individu. Ces nouvea...

La jeune société française Afield-Net (http://www.afield-net.com), créée
en juillet 2000, a élaboré des outils d’analyse uniques fondés sur les
valeurs morales propres à chaque individu. Ces nouveaux indicateurs
stables rendent possibles la qualification de l’audience, par la
définition de profils de visiteurs, et l’étude de la pertinence des
affiliations, par le positionnement du site client par rapport aux autres.
Un bouton permet l’accès au jeu test. Ce dernier consiste à noter
l’importance de 89 mots clés, sélectionnés par des psychologues, testés
sur un panel de 1 015 personnes. Une représentation graphique des
résultats obtenus, comparés à la moyenne, met en exergue les valeurs
fortes de l’individu. Les sur-notations et sous-notations discernées vont
rattacher l’auteur du test à l’un des 12 groupes de valeurs dominantes. Le
barycentre du site, c’est-à-dire le profil type d’un habitué, est
déterminé par la compilation des résultats des différents visiteurs d’un
même site ayant réalisé le test.
L’avantage de la solution réside surtout dans la mutualisation des
différents tests permettant la constitution de la première carte
géographique des sociétés présentes sur le net.
Afield-net reste propriétaire de la base de l’étude et ne communique au
client que les tableaux de résultats. Elle commercialise ses solutions
depuis le 15 février dernier. Les prix s’échelonnent de 1 980 euros
jusqu’à 33 600 euros selon la complexité du besoin d’analyse du site
client.
Bénéficiant du label «technologie innovante» de l’ANVAR et d’une
subvention d’environ 2,5 millions de F, la société cherche près de 25
millions de F pour poursuivre le développement de ses solutions et
accélérer son internationalisation, notamment aux Etats-Unis et en Europe
du Sud, comme l’Espagne ou la Grèce, où les demandes se font pressantes.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 17/04/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas