Afrique: Internet comme facteur de développement?

Par 12 janvier 2007

Selon Internet World Stats, près de 33 millions d'Africains avaient accès à Internet en 2006. Ce chiffre pourrait sembler convenable si la population totale du continent ne s'élevait pas à 915...

Selon Internet World Stats, près de 33 millions d'Africains avaient accès à Internet en 2006. Ce chiffre pourrait sembler convenable si la population totale du continent ne s'élevait pas à 915 millions d'habitants... ramenant ainsi le taux de pénétration à 3.6%. En comparaison, la pénétration en France s'élève à 43%.
 
Dans un monde qui se réfère de plus en plus aux nouvelles technologies, l'Afrique doit impérativement avoir accès à ce nouveau nerf de la guerre, formidable enjeu économique et facteur de développement. L'année 2007 apportera-t-elle une amélioration ou verra-t-elle une fracture supplémentaire, cette fois numérique, s'installer sur le continent?
 
Depuis quelques années, les choses semblent avancer. Ainsi plusieurs organisations paysannes burkinabées, équipées en micro-informatique et d'un accès Internet, informent les paysans sur les tarifs en vigueur et leur apporte de nombreuses informations sur leur métier. Des sociétés comme CongoWeb Agency proposent également aux commerçants de se créer une réelle visibilité sur la Toile et de se lancer dans l'e-commerce.
 
Et selon un rapport de l'Union Internationale des télécommunications sur le développement des TIC dans les pays les moins avancés, présenté en septembre 2006 à l'ONU, l'accès à Internet était en pleine progression sur la période 2001-2005. Au Togo, 4.9% de la population a accès au réseau, et au Sénégal, ils sont 4.6%, dont 89% avec une connexion haut-débit.
 
Si ces chiffres restent peu élevés, cybercommerce, cybersanté, cybergouvernement ou encore cyberéducation commencent à se développer, au niveau national et international, laissant présager une croissance plus dynamique.
 
Mathilde Cristiani, pour L'Atelier
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 11/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas