Les personnes âgées ont leur système de surveillance automatique

Par 18 décembre 2008 1 commentaire

En sus des outils de surveillance médicale, The Portal Monitor contrôle les visites et les sorties des personnes dont les capacités de jugement sont affectées. En cas de problème, l'alerte des proches est automatique.

Une personne isolée se fait agresser. Un dément sort de chez lui alors qu'il n'a plus les capacités pour retrouver son chemin. L'université de l'Indiana travaille sur un système d'alerte pour éviter ces cas ou en tout cas pour faciliter les poursuites. Nom de baptême : The Portal Monitor. Le dispositif connecte la sonnette d'une habitation à deux caméras cachées dans le porche. Quand le capteur enregistre un changement, il déclenche les prises de vue. Le système prend trois photos à la minute. Les caméras transmettent ensuite les images prises à un assistant personnel hybride.
Des alertes imagées dans les mobiles
C'est ce PDA "spécialisé" qui est alors chargé d'envoyer les images à des téléphones portables de personnes choisies du voisinage, des membres de la famille ou tout autre contact sélectionné par les proches de la personne surveillée. Et ce, quel que soit le réseau des abonnés. Les chercheurs de l'université ont heureusement prévu un coupe-circuit, au cas où la personne surveillée accueille de la famille, des amis, ou reçoit la visite d'un livreur. L'outil peut aussi être utilisé dans des scénarios plus amicaux, où la personne âgée a juste envie de communiquer avec sa famille. "Nous pensons qu'il pourrait devenir un système abordable", affirme Lesa Huber, professeur à l'université de l'Indiana.
Une baisse du coût en réutilisant des composants répandus
"Ce sera possible à partir du moment ou des composants de téléphones portables obsolètes pourront y être réutilisés". Dans la même veine, on peut citer les produits mis au point en France et en Angleterre pour relier les personnes âgées à leur proche via la RFID, qui leur évite des manipulations fastidieuses. Pour mémoire, d'autres systèmes basés sur l'appareil-photo de téléphones mobiles sont utilisés par des prestataires privés dans le but de constituer des preuves légales en cas de problème (agression, personnes égarées, etc.). Mais ils nécessitent un utilisateur dont la volonté n'est pas affectée par la maladie ou la vieillesse.

Haut de page

1 Commentaire

Système trés interessant

Soumis par video surveillance (non vérifié) - le 17 juin 2009 à 19h45

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas