« Ah si j'étais vieille...enfin enfant »: le mur interactif Living Wall

Par 18 août 2010
Mots-clés : Amérique du Nord, Europe

Il y en a qui ont la nostalgie de leur enfance. Chez moi, c'est plutôt le contraire. Rassurez-vous, je ne suis pas atteinte de gérontophilie sur la future petite vieille que je serai. Non, non, c'est un poil plus tiré par les cheveux : je suis une nostalgique de l'enfant du futur que j'aurais pu être. Avec toutes ces nouvelles technologies qui s'annoncent, il y a de quoi être jaloux.
Il y en a une que j'envie particulièrement à tous nos futurs descendants: c'est le mur interactif.
On en avait déjà parlé sur ce blog ou dans une Vie des Réseaux de l'Atelier Numérique. Une première déclinaison avait été présentée au WallPaperLab 2010, au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Le FabWall, un mur dit « augmenté », qui reposait sur un système de tags optiques.
Basile avait aussi parlé du mur « magique » installé à la BNF. Un mur sous forme d'écran tactile, sur lequel on peut déplacer à l'envi toutes sortes de documents numérisés, livres, cartes, photos, vidéos.
L'enfant du futur, capricieux et impatient que j'aurais pu être, se pâme devant un autre mur, le « Living Wall ».
Ce projet d'étudiants en design de la MIT propose un mur programmable pour gérer l'environnement d'une pièce grâce à différents capteurs. On pourrait par exemple d'un geste de la main déclencher de la musique, régler l'intensité de la lumière ou bien envoyer un message à un ami, tout en ayant un vrai joli mur.
Ce Living Wall devrait être présenté lors d'une exposition, au Fuller Craft Museum de Boston.
Et vous, êtes vous un nostalgique de l'enfance ou un nostalgique de l'enfant du futur que vous auriez pu être?

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas