Je n'ai pas testé pour vous... Tunis 2.0*

Par 30 septembre 2011
Mots-clés : entreprise 2.0
tunis

J'aurais dû... même, j'aurais pu!

 

A l'heure qu'il est, ce vendredi 30 septembre 2011 j'aurais dû être à Tunis, profiter de ses plages, de sa chaleur, de son joyeux bazar, et surtout de son salon Tunis 2.0

Ce matin, je serais arrivé à 11h57 et 20 secondes précise, (l'avion ayant souffert d'un retard impromptu de 7mn 20s du fait de turbulences au cours du survol de la Méditerranée)

Puis mon chauffeur personnel m'aurait emmené jusqu'à l'hôtel Africa (lieu de la manifestation), où de charmants hôtes et hôtesses m'auraient accueilli avec des sourires Colgate, les bras remplis de goodies et autres cadeaux de bienvenue.

Je me serais assis dans l'amphi de présentation, et aurais écouté d'une oreille distraite les organisateurs déclamer avec passion le dithyrambe d'un évènement qui, il faut le reconnaître semblait extrêmement prometteur.

Au milieu du discours, l'esprit ailleurs, j'aurais tourné la tête. A ma droite, un patron de start-up web 2.0 tout aussi émoustillé par les interventions scéniques aurait fait de même.

Autour d'un plateau de petits fours, nous aurions sympathisé. Il m'aurait parlé de son projet, de ses ambitions. Plus qu'une innovation, ç'aurait été une révélation! A coup sûr, son projet aurait représenté le futur du web 2.0. De cet entretien, j'aurais su tirer la substantifique moelle, et en faire un article précurseur, que j'aurais nommé "trois nuits avec un homard". Un titre évidemment fort à propos. (Normalement, c'est à ce moment que vous regrettez profondément qu'il ne voie jamais le jour :-)

...

Enfin, voilà, j'aurais dû...

Malheureusement, rien de tout cela n'est arrivé. Rien de tout cela n'arrivera. Des deux jours incroyables annoncés, il ne reste qu'une balafre, une cicatrice douloureuse. Résumée en une simple phrase, qui barre le site internet Tunis 2.0: "EVENEMENT ANNULE"

Pourquoi? La question reste en suspens. Le staff lui-même semble circonspect, et reste incapable de fournir de plus amples informations.

On peut regretter l'annulation d'un évènement qui promettait beaucoup...
Et à l'inverse, on ne peut qu'espérer que ce coup dur ne se transformera pas en coup fatal.

En tout cas, promis, l'année prochaine, je passerai vraiment trois nuits avec un homard. Sous le soleil de Tunis.

*Je remercie le brestois Vincent Bougard pour m'avoir soufflé ce titre, qui est lui aussi fort à propos!

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas