Akamai dévoile les dessous d'internet

Par 11 juin 2007
Mots-clés : Digital Working

Le spécialiste de diffusion de contenu propose à tout internaute de visualiser en temps réel l'état du web: trafic consécutif aux attaques de logiciels malveillants, temps de réponse et volume de données échangées...

Le spécialiste de diffusion de contenu propose à tout internaute de visualiser en temps réel l'état du web: trafic consécutif aux attaques de logiciels malveillants, temps de réponse et volume de données échangées.
 
Akamai propose un nouveau service gratuit, baptisé Virtual Weather Map of Internet Conditions. Ce, afin de donner à voir les conditions "internetologiques". L'entreprise américaine pousse plus loin un concept popularisé par les spécialistes des logiciels de sécurité. Que ce soit CA, Panda Software, McAfee ou encore Symantec, tous ces éditeurs proposent déjà des systèmes de visualisation des pays émetteurs de spam, des territoires victimes de virus...
 
Sécurité, mais aussi temps de connexion
 
Avec les Virtual Weather Map, l'internaute aura aussi un aperçu temps réel des parties du réseau où les attaques lancées par des vers ou des cheveux de Troie sont les plus visibles en terme de flux de données générés. Mais il sera surtout possible de connaître le temps de latence d'internet dans les principales villes dans le monde. Akamai précise que le calcul de ce délai est réalisé à partir de test de téléchargement, de tentatives de connexion au web, et de pings ICMP. Ce dernier permet entre autres de savoir si le serveur requêté est disponible.
 
Plus qu'un gadget 
Dernière page proposée par l'éditeur américain dans son Virtual Weather Map : le trafic sur internet. Une carte donne à voir le volume de données demandé et livré dans toutes les parties du globe connectées au réseau. Un podium met en avant les dix régions où le flux d'information est le plus élevé. Outre un aspect ludique, ces informations peuvent se révéler utiles pour tous les administrateurs réseaux de PME. Ceux-ci peuvent être désireux de savoir pourquoi l'accès aux pages web se ralentit ou pourquoi des partenaires dans certaines régions du globe ne communiquent plus.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas