Alapage renforce son catalogue en ligne en rachetant Clust et Top Achat

Par 10 avril 2006
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le e-commerce est toujours en plein boom et France Télécom souhaite en profiter davantage ! Ce dernier a mis la main sur Top Achat et Clust, deux sites spécialisés dans la vente de produits...

Le e-commerce est toujours en plein boom et France Télécom souhaite en profiter davantage ! Ce dernier a mis la main sur Top Achat et Clust, deux sites spécialisés dans la vente de produits high-tech, par le biais de sa filiale Alapage. La transaction a eu lieu en début de semaine pour un montant non précisé. Top Achat et Clust avaient déjà fusionné en 2003.
 
Les références des produits des deux sites rejoindront le catalogue Alapage, section loisirs culturels et numériques, précise Christophe Lasserre, PDG d'Alapage.com. Avec cette acquisition, la stratégie de France Télécom est de compléter les activités d'Alapage par ces deux sites, plus spécialisés.
 
 "Cette acquisition va nous permettre d'accroître et d'accélérer notre croissance dans le domaine de la vente en ligne de produits technologiques. Top Achat et Clust ciblent une clientèle d'utilisateurs plus avertis, très complémentaire avec celle d'Alapage.com, un site grand public orienté vers les loisirs", a-t-il expliqué.
 
 "Notre ambition est d'affirmer notre position sur le domaine des loisirs et de développer notre enseigne dans ce sens, en restant dans le top 10 du secteur du commerce électronique en France ", note le patron d'Alapage. Depuis plusieurs mois, Alapage étend ses gammes de produits en signant divers partenariats : avec OD2 pour le téléchargement de musique, Weekendesk pour les voyages ou encore Ticketnet pour la billetterie.
 
Une stratégie censée permettre à France Télécom de renforcer son canal e-commerce et de lutter contre la concurrence accrue des sites en ligne des enseignes traditionnelles. Parue au début du mois, la quatrième édition du baromètre "Acheteur e-commerce 2005", réalisée par Directpanel, met en avant la notoriété des sites d'enseignes traditionnelle face à celle des commerçants nés sur le Net. Fnac.com se classe en tête de ce classement des acheteurs en lignes, en particulier pour les secteurs des produits culturels, de l'électronique, de la billetterie et du téléchargement payant.
 
L'objectif de France Télécom est donc d'assurer la rentabilité dans les 24 mois, ce qui dégagerait un potentiel de plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires. Selon l'Institut Benchmark Group, le marché électronique grand public représentera, en 2006, 9,5 milliards d'euros de CA, soit une augmentation de 36% des ventes en ligne.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 10/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas