Albiran met en place un serveur de web services dans le domaine de l’assurance

Par 20 mai 2003 4 commentaires
Mots-clés : Smart city

Albiran, éditeur de solutions spécialisées dans l’assurance, vient de mettre en place pour le compte de CNP Assurances, un serveur de web services qui se positionne comme une interface entre les ...

Albiran, éditeur de solutions spécialisées dans l’assurance, vient de mettre en place pour le compte de CNP Assurances, un serveur de web services qui se positionne comme une interface entre les systèmes d’information de CNP Assurances, et les partenaires distributeurs qui souhaitent communiquer en direct pour commercialiser les produits CNP Assurances.

Les web services du serveur vont permettre aux acteurs d’effectuer des demandes très hétérogènes dans leur forme qui convergeront vers le middle office nommé « Ebiza », qui est la solution de front et de middle office de l’éditeur Albiran. L’utilisation du protocole SOAP, et la mise en place de dispositifs de sécurité spécifiques garantissent un haut niveau de sécurité au système.

Albiran précise par ailleurs que le projet « a eu peu d’impact sur le système informatique existant », et que les trois modules du progiciel Ebiza (« vente », « réseau de distribution » et « gestionnaire ») ont mis huit mois à être intégrés.

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/05/03)

Haut de page

4 Commentaires

C vraiment fou ce que l'on peut faire maintenant mais d'un coté je trouve ça bien qu'on puisse se basé sur la technologie pour la sécurité et le confort de chacun!!

Soumis par tom (non vérifié) - le 25 juillet 2007 à 13h19

Je vous recommande ;'excellent livre: "le magasin de demain s'invente aujourd'hui" disponible a la FNAC par Dauvers et Heurtevent qui traite de maniere tres pedagogique de toutes ces techniques. Le livre est preface par JL. Duran, CEO de Carrefour, et K. Turner, COO de Microsoft.
Cordialement

Soumis par heurtevent (non vérifié) - le 25 juillet 2007 à 16h19

Merci pour cette recommandation de lecture.
Voici le lien vers le site de la Fnac :
http://www.tiny.cc/OIjdG

Soumis par admin - le 26 juillet 2007 à 17h32

Je ne veux pas être pessimiste, mais dois-je rappeler qu'` tout changement technologique; il y a workaround...
Certes la biométrie est une prochaine étape de sécurisation de l'ensemble des flux monétaires et monétiques, il n'en demeure pas moins, que la Fraude trouvera d'autres moyens de contourner les recent progès en matiere de sécurité.
S'il est impossible selon Hitachi (pour l'instant seulement) de répliquer le système vasculaire du doigt, il est toutefois possible de pirater les servers hébergeant les bases de données contenant les schémas de référence servant aux l'authentifcations.
Attendons voir, si dans la décénie à venir, cette solution s'imposera.

Soumis par Nicolas (non vérifié) - le 30 juillet 2007 à 09h48

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas