Alcatel : plus de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires

Par 27 avril 2006
Mots-clés : Digital Working

L'équipementier télécoms français a enregistré sur le premier trimestre une forte croissance de son chiffre d'affaires et de son résultat d'exploitation malgré une baisse de son bénéfice net. Ces...

L'équipementier télécoms français a enregistré sur le premier trimestre une forte croissance de son chiffre d'affaires et de son résultat d'exploitation malgré une baisse de son bénéfice net. Ces résultats globalement supérieurs aux attentes, s'expliquent en particulier par un bond de ses ventes dans les réseaux fixes et des ventes solides dans le mobile. Alcatel table toujours sur une croissance de 5% du marché des opérateurs en 2006.
 
L'équipementier télécoms français a publié un chiffre d'affaires en hausse de 17,6% à 3067 millions d'euros. Son résultat d'exploitation ressort aussi en forte hausse à 198 millions d'euros contre 107 millions d'euros au premier trimestre 2005, affichant une marge d'exploitation de 6,5% sur le trimestre.
 
L'activité est restée soutenue avec une progression de 17,6% à 3,06 milliards d'euros. Douze analystes financiers interrogés par Reuters attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 2911 millions et une marge d'exploitation de 190,9 millions.
 
Au premier trimestre, le chiffre d'affaires des communications fixes a progressé de 29% à 1273 millions d'euros, soutenu en particulier par les technologies d'accès, l'optique et l'IP (Internet Protocol).
 
Le segment communications mobiles a vu ses ventes progresser de 15,1% à 908 millions grâce à un marché de la téléphonie de deuxième génération solide dans les pays émergents, et malgré une concurrence accentuée.
 
Le chiffre d'affaires des communications privées a progressé de 6,7% à 905 millions avec une activité soutenue sur le marché des entreprises et des services d'intégration.
 
Alcatel accuse une baisse de son bénéfice net malgré la bonne tenue de ses marges. Pour son premier trimestre, l'équipementier en télécommunications français a publié un bénéfice net en baisse de 16% à 104 millions d'euros.
 
Le directeur financier d'Alcatel, Jean-Pascal Beaufret, a justifié cette baisse du bénéfice net par des plus-value exceptionnelles moins fortes au premier trimestre 2006, à 28 millions d'euros, qu'au premier trimestre 2005 (69 millions d'euros).
 
Au vu de ses résultats, le groupe, qui est sur le point de fusionner avec l'américain Lucent, prévoit toujours une croissance du marché opérateurs autour de 5% pour l'année 2006. Selon le PDG Serge Tchuruk, Alcatel devrait enregistrer une croissance de ses revenus annuels "supérieure à celle du marché opérateurs", avec une croissance plus faible au second semestre qu'au premier.
 
Sur 2006, le PDG mise sur "une légère amélioration de la marge d'exploitation annuelle" et s'attend "à améliorer le cash-flow libre pour cette année". A plus court terme, pour le deuxième trimestre, l'équipementier table sur une hausse de ses revenus comprise entre 5 et 7%.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 27/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas