Alcatel présente des mesures de restructuration complémentaires

Par 04 décembre 2002
Mots-clés : Digital Working, Europe

Pour s’adapter à la crise persistante des marchés de réseaux sous-marins et fibres optiques, Alcatel va accentuer la restructuration de son activité optique, engagée depuis 18 mois ...

Pour s’adapter à la crise persistante des marchés de réseaux sous-marins et fibres optiques, Alcatel va accentuer la restructuration de son activité optique, engagée depuis 18 mois dans l’ensemble de ses implantations mondiales. Entre 2000 et 2002, le marché mondial des réseaux sous-marins a chuté de plus de 80 % et celui des fibres optiques de 60 %. Alcatel a donc décidé de prendre un certain nombre de mesures dans ses sites français, dont l’activité est largement dédiée au marché mondial. Le site de fibres optiques de Conflans Sainte-Honorine dans les Yvelines, employant 380 salariés, devrait être fermé d’ici fin 2003. Ses activités de recherche & développement seront transférées vers le site de Douvrin dans le Pas de Calais et ses fonctions centrales vers un autre site du groupe en région parisienne, ce qui représente 90 emplois. L’effectif de l’activité réseaux sous-marins sera réduit à Calais (Pas de Calais) de 280 emplois d’ici fin 2003, sur un effectif total pour l’ensemble des activités réseaux sous-marins et fibres optique à Calais de 745 salariés. L’effectif de l’activité réseaux sous-marins à Ormes dans le Loiret sera réduit de 70 emplois d’ici fin 2003, sur un effectif total de 830 salariés. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 04/12/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas