Alimentation énergétique :la disparition des câbles au profit des champs magnétiques

Par 10 septembre 2013 2 commentaires
cables

La technologie SUPA permet d'éliminer les câbles nombreux et encombrants au profit des champs magnétiques

Après les téléphones sans fil, internet sans fil, pourquoi pas l'énergie sans fil ? C'est de cette idée qu'est née la Smart Universal Power Antenna, procédé qui permet de faire passer l'énergie non par des cables mais par l'utilisation de champs magnétiques. Proposée par les chercheurs allemands du Fraunhofer Institute, cette technologie d'alimentation devrait apparaître dans les foyers pour fin 2014. Dr Christian Hedayat, chef du projet, présente ainsi son projet de lampe sans fil ni batterie : "Sans cables, vous posez vos lampes où vous voulez sur votre table".

L'électricité par champs magnétiques

Le système SUPA s'inspire de la technologie utilisée dans les plaques à induction. Un réseau de bobines est intégré au sein de la table elle même, chaque bobine fonctionnant de cette façon comme une antenne de transmission. En envoyant de l'électricité dans ces bobines, un champ magnétique est créé qui résonne avec la bobine insérée dans la base de la lampe. L'équipe du Dr Hedayat est même allée plus loin afin de pouvoir faire fonctionner la lampe quel que soit l'endroit où elle est posée. Plutôt que d'émettre un champ trop large et donc potentiellement dangereux pour l'utilisateur à cause des radiations transmises, un circuit imprimé avec de multiples antennes permet de ne générer un champ qu'à l'endroit nécessaire. "Les distances entre les antennes et leurs dimensions sont choisies avec attention afin de produire un champ homogène" ajoute le Dr Hedayat. Afin de faire fonctionner ce circuit, ce n'est plus seulement de l'énergie mais aussi des informations qu'il faut transmettre.

Un système : de nombreuses possibilités

Jusque là l'approche consiste en une reconnaissance physique de la lampe par le circuit, mais l'équipe cherche à intégrer une "conversation" entre les transmetteurs afin de pouvoir réguler au maximum le flux d'énergie et ainsi réduire au mieux les radiations. L'exemple de la lampe ouvre la voie à de nombreuses applications, il serait de ce fait possible de recharger et alimenter les batteries de nos appareils : poser son téléphone ou son ordinateur sans plus avoir d'innombrables câbles, faire disparaître les problèmes de connectivité, tout en maintenant notre consommation d'électricité au strict nécessaire. Si cette technologie devrait entrer sur le marché fin 2014, un certain temps sera nécessaire avant qu'elle intègre notre quotidien, ne serait ce que par la nécessité d'intégrer ces circuits dans nos tables. Cependant celle-ci pourrait faire son apparition très vite dans le domaine médical, permettant notamment de recharger les batteries des appareils implantés dans les patients et ce sans chirurgie.

Haut de page

2 Commentaires

Bonjour,

Si je comprends bien encore des ondes supplementaires que notre corps subira dans notre vie au quotidien.
Qu'en est il rééellement ?
Merci

Soumis par Didier (non vérifié) - le 11 septembre 2013 à 07h54

Si cette technologie entre effectivement sur les marchés, ce sera une véritable aubaine, surtout pour les pays qui sont encore sous-équipés, bien sûr à condition que le coût d'installation n'en soit pas trop exhorbitant.

Soumis par michel kika (non vérifié) - le 11 septembre 2013 à 07h55

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas