Alliance entre opérateurs et équipementiers pour un OS Linux sur mobile

Par 19 juin 2006
Mots-clés : Smart city, Asie-Pacifique

Un groupe d'opérateurs de téléphonie mobile et de fabricants de combinés font le pari de l'Open source. Les six membres fondateurs de cette alliance, Vodafone, NTT DoCoMo ainsi que les fabricants...

Un groupe d'opérateurs de téléphonie mobile et de fabricants de combinés font le pari de l'Open source. Les six membres fondateurs de cette alliance, Vodafone, NTT DoCoMo ainsi que les fabricants de téléphones Motorola, Samsung, NEC et Panasonic, travaillent ensemble au développement d'un système d'exploitation basé sur le logiciel libre Linux qui pourrait équiper des téléphones portables d'ici la fin 2007. L'objectif est de produire des mobiles à moindre frais.
 
Le marché des systèmes d'exploitation pour mobiles est actuellement dominé par Symbian et Microsoft, alors que Linux, essentiellement présent en Chine, ne représente qu'une infime partie de ce marché.
 
Mais les initiatives autour de Linux ne sont pas nouvelles. Motorola et PalmSource ont déjà affirmé leur préférence pour un système d'exploitation open-source. Tout récemment, Neuf –Cegetel a confirmé la tendance avec son combiné Twin motorisé lui aussi par Linux.
 
Mais, jusqu'à présent, chaque fabricant travaillait de son côté, mettant au point son propre OS basé sur le noyau Linux. La nouvelle association pro-Linux veut aller plus loin : avec un OS commun, les six partenaires entendent gagner en temps et en coûts de développement. "Nous allons développer une plate-forme complète, au lieu que chacun crée ses produits d'après des spécifications ou standards établis", souligne le porte-parole de l'alliance.
 
Objectif sous-jacents de ce groupe indépendant et à but non lucratif : contrer la domination du marché par Symbian et Microsoft et attaquer les marchés émergents avec des combinés à bas prix.
 
 "Nous pensons que cette initiative permettra de mettre sur le marché de nouveaux produits plus rapidement et que nous pourrons grâce à elle créer des produits et des applications plus personnalisés pour les clients", a déclaré Jens Schulte-Bockum, un responsable de Vodafone.
 
Et cette alliance pourrait bien répondre à une stratégie commerciale pertinente, puisque, selon une étude récente de Diffusion Group, Linux possédera 26% de part de marché des OS mobiles, en 2010,  contre 28% pour Microsoft et 22% pour Symbian. L'adoption massive et rapide de la 3G, dont les contenus multimédias seraient mieux adaptés à des combinés motorisés par Microsoft ou Linux, devrait accélérer cette mutation.
 
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 19/06/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas